Décès de Pelé : quand le « Roi » du football visitait l’Algérie

Le monde du football est orphelin de son Roi. Le décès de Edson Arantes do Nascimento, plus communément appelé Pelé, a mis fin à l’une des périodes les plus importantes de l’histoire du ballon rond.

Précurseur, symbole de tout un sport et éternel légende, Pelé a marqué au fer rouge le sport le plus populaire du globe.

Le numéro 10 légendaire a fait rêver toute une génération de supporters qui, jusqu’alors, se familiariser de plus en plus avec cette discipline émergente.

Du fin fond des confins du Brésil, la perle Pelé a conquis les cœurs des plus réticents à ce sport et a été, pondant longtemps, l’ambassadeur du football.

Etanchal - L’étanchéité en Algérie

Le  » Roi » visite l’Algérie

Dans son ordre du jour, Pelé a été le fer de lance de la sélection brésilienne dans ses nombreuses tournées à travers le monde. Des tournées dont l’Algérie s’y figurait.

Ainsi, forts de leurs deux sacres consécutifs en Coupe du monde 1958 et 1962, les Brésiliens avaient visité l’Algérie en 1965 pour préparer le Mondial 1966. Une visite qui a permis à la jeune sélection algérienne de football d’affronter le gratin du football mondial.

Or, pour le public algérien, c’est le match de Pelé à lui seul. Au milieu de nombreux talents brésiliens tel que, Garrincha, Bellini, Vavà, Pelé s’est accaparé de l’intention générale du public Oranais.

Dans l’enceinte du stade Municipal d’Oran, l’Algérie et Pelé ont livré une prestation digne d’un gala. Un match qui inspirera, plusieurs décennies plus tard, le roman « Le jour où Pelé » de l’écrivain algérien, Abdelkader Djemaï.

« Quand Pelé vient en Algérie, c’est comme une respiration. Un moment où la vie reprend. C’était un événement très important. » dit l’écrivain dans une interview.

Ce rendez-vous entre l’Algérie et le Brésil s’est soldé sur la victoire nette des champions du monde en titre sur le score de 3-0.

Le Roi Pelé, surnommé pour l’époque, le Prince, avait quitté le terrain à la 20e minute de la première période. « La sortie de Pelé à la 20e minute, c’était comme si on avait dérobé au public quelque chose. » écrit Abdelkader Djemaï dans son roman.
blank

Sur cette victoire, la visite de la Selecao, et de Pelé, a pris fin, plutôt que prévu, en Algérie. 3 ans plus tard, Pelé a renoué avec les terrains algériens en affrontant la sélection nationale de l’Algérie sous la mythique tunique blanche de son club, Santos FC. Un match que le stade municipal d’Oran a accueilli en 1968.
[embedded content]

Le dernier épisode du Roi Pelé avec l’Algérie fut en 2014. La légende du football avait rendu visite à l’Algérie en donnant le coup d’envoi de l’amical entre l’Algérie et la Slovénie au stade de Mustapha Tchaker à Blida.
blank