De Sloover réagit au but contre l’Espagne qu’il n’est pas possible de juger

La phase n’a pas fini de faire couler de l’encre même si elle ne changera pas le cours de l’histoire belge aux Jeux olympiques. A la 26e minute, Arthur De Sloover déviait un centre de Lleonart dans son propre but. Vanasch laissait passer. Les Red Lions étaient tous convaincus que la balle avait été envoyée en dehors du cercle. La video demandée par l’arbitre confirmait le but à la stupeur des Belges qui ne comprenaient pas ce verdict. A la video, monsieur van Bunge n’est pas né de la dernière pluie. Il estimait que la balle collait encore au stick espagnol dans le cercle. Le mouvement du sleep est assez long.

Après la rencontre, les Red Lions se contentaient de parler de but litigieux sans crier au scandale. Après avoir joint quelques spécialistes issus de l’arbitrage, du monde des médias ou des officiels, personne n’était catégorique sur la phase. Dans un sens comme dans l’autre.

Mardi matin, le principal intéressé revenait sur la phase. Arthur De Sloover. « C’est très limite. Cela se joue à une histoire de centimètres voire millimètres. Sur certains images, c’est clair qu’il est en dehors. Sur d’autres, il a l’air dedans. L’action est incroyable. Il faut que cela arrive en quart de finale des Jeux olympiques ! Heureusement, ce but est resté sans conséquence. C’est digéré. Il n’a pas hanté ma nuit et encore moins mon tournoi. L’équipe a effacé mon erreur. »