Coupe du Monde : Raskin ne figure pas dans la présélection de 55 noms

Avec quatre assists et un but au compteur et surtout une emprise considérable sur le jeu du Standard, Nicolas Raskin est l’un des Rouches de ce début de saison en bord de Meuse. Après avoir connu un passage à vide fin août, le médian récupérateur a totalement explosé ces dernières semaines. De quoi en faire un candidat légitime à la liste des 26 de Roberto Martinez pour le Mondial au Qatar.

« Je ne pense pas que c’est trop tôt. J’ai le droit d’y penser par rapport aux saisons que j’ai fait, d’autant plus quand je vois que d’autres joueurs sont repris plus rapidement alors qu’ils n’ont pas joué énormément de matches. Donc oui, j’y pense et j’attends la décision avec impatience », avait-il déclaré à nos confrères de RTL. Les Diables, Raskin n’y a goûté que lors d’une séance d’entraînement. « J’attends d’être sélectionné une fois », avait-il ajouté.

À Sclessin, on pousse évidemment pour que le nom du jeune liégeois de 21 ans revienne avec insistance chez Roberto Martinez. Ce dernier, qui dévoilera sa liste des 26 le 10 novembre prochain, a évoqué sa présélection de 55 joueurs dans un entretien qu’il nous a accordé la semaine dernière. « « On suit des joueurs de la Jupiler Pro League. De Cuyper, Chadli, Heynen, même Mike Trésor. Ils sont tous dans ma liste de 55. Mais ils ont le désavantage de ne faire partie des 26 que si d’autres joueurs que j’ai déjà repris se blessent. Dans les 55, il y a aussi des jeunes comme Duranville, Stroeykens et Lavia, avec des qualités spécifiques qu’on peut utiliser. On les connaît des équipes de jeunes. »

Le sélectionneur national n’a pas cité le Standardman Nicolas Raskin et pour cause, le Standard n’a pas reçu de présélection pour son joueur. Le Liégeois n’a donc aucune chance de figurer dans la liste des 26 que l’Espagnol rendra le 10 novembre prochain. Une présélection au sein de laquelle ne figure aucun Standardman. Auteur d’une excellente saison avec sept clean-sheets en 15 matchs de championnat, ce qui en fait le meilleur portier belge de la compétition devant Mignolet (six clean-sheets), Arnaud Bodart n’y figure donc pas non plus. Du côté de Sclessin, on s’étonne de ces absences.