Coupe du monde: comme Lukaku, d’autres stars se battent contre le temps

La France entière tremble à vingt jours du match face à l’Australie en ouverture du groupe D. Le forfait de Paul Pogba (cuisse) a été confirmé ce lundi pour s’ajouter à celui de N’Golo Kanté (ischios)… et peut-être à d’autres. Les défenseurs Wesley Fofana (genou), Boubacar Kamara (genou) et surtout Raphaël Varane (biceps fémoral) sont en pleine revalidation pour prétendre à une place dans la liste que Didier Deschamps annoncera le 9 novembre.

Si Fofana et Camara n’étaient dans tous les cas pas certains d’intégrer la sélection, l’inquiétude est en revanche grande pour Varane, sorti en pleurs le 22 octobre dans le choc face à Chelsea. « Je me suis entraîné dur et je me sens beaucoup mieux », a néanmoins rassuré le joueur de Manchester United ce dimanche depuis Clairefontaine où il poursuit sa rééducation.

La France n’est pas la seule grande nation touchée. L’Allemagne croise les doigts pour Leroy Sané (cuisse), qui a repris doucement les entraînements, contrairement à Manuel Neuer (épaule) et Marco Reus (cheville), qui se lèvent chaque matin en espérant pouvoir participer à leur dernière Coupe du monde.

Les Espagnols craignent, quant à eux, pour Alvaro Morata (cheville), même si la durée de son absence ne devrait pas poser de problème. À l’inverse de son coéquipier de l’Atletico Madrid Koke (cuisse), qui ne devrait pas être remis sur pied avant la mi-novembre, ou du Barcelonais Sergi Roberto (épaule) qui a très peu de chance d’être de retour à temps.

Luis Enrique va-t-il prendre le risque de convoquer des joueurs pas encore remis comme le fera Roberto Martinez avec Lukaku ? Ce n’est pas exclu. Gareth Southgate risque en tout cas de faire de même pour sa sélection anglaise. Les retours de Kalvin Phillips (épaule) et Kyle Walker (adducteurs) ont en effet pris du retard sur le programme.

C’est aussi le cas pour Paulo Dybala (cuisse) et Angel Di Maria (cuisse) avec l’Argentine, qui devra probablement déjà se passer de Giovanni Lo Celso (cuisse). Au Brésil, on espère toujours que Richarlison (mollet) puisse faire le voyage au Qatar. Comme l’Uruguay avec Ronald Araujo (adducteur) qui fait partie de la présélection malgré de très gros doutes.

Ces joueurs se battent désormais chaque jour pour ne pas rejoindre la liste des grands noms forfaits, aux côtés de l’Anglais Reece James, du Néerlandais Georginio Wijnaldum ou des Portugais Diogo Jota, Pedro Neto et Ricardo Pereira.