Coupe du monde 2022: une femme interrompt le direct sur le plateau de la RTBF

La militante a exposé son point de vue dans une tirade de quelques secondes : « Il est temps de changer le monde, d’arrêter de regarder cette Coupe débile. Il est temps d’arrêter de boire du Coca, d’arrêter cette merde et d’arrêter ce journalisme qui n’en est pas. À bas la Coupe du Monde ! », a-t-on pu l’entendre dire avant qu’elle ne soit écartée par la sécurité.

Le présentateur Benjamin Deceuninck a commenté cette interruption : « Nous sommes là pour en parler et chacun a son avis. Ça devait arriver car les gens ont le droit de s’exprimer ici, pas comme au Qatar. »

Une opinion partagée par le consultant Frédéric Waseige : « D’ailleurs, sur ce plateau, on se permet quand même d’en parler pas mal », a-t-il ajouté.

Quelques minutes plus tard, la rencontre opposant les États-Unis au pays de Galles démarrait avec la compassion du journaliste de la RTBF présent sur place, Franck Peterkenne. « Nous aussi les journalistes nous nous sentons pris en otage. Il s’agit de ma cinquième Coupe du monde et la première dans de telles conditions », exprimait-il en direct.