Coupe du monde 2022 : combien les Diables vont-ils gagner au Qatar ?

En 2018, chaque joueur avait gagné la bagatelle de 312.000 euros pour leur troisième place en Russie. Proportionnellement, elles seront identiques que lors de la dernière Coupe du monde. En effet, les dernières négociations à propos des primes remontent à 2017. Cet accord avait été fixé pour les trois compétitions (Mondial – Euro – Mondial).

Voici les montants proposés par joueur :

– Quoi qu’il en soit, pour chaque Diable rouge sélectionné : 42.000 euros

– 1/8e de finale : 90.000 euros

– Quarts de finale : 170.000 euros

– Demi-finales : 290.000 euros

– Troisième place : 312.000 euros

– Deuxième place : 370.000 euros

– Champion du monde : 435.000 euros

En cas de victoire finale, l’ensemble des joueurs de l’équipe nationale gagnera 435.000 euros. Un beau pactole… à relativiser. Pour certains joueurs comme KDB ou Eden Hazard, il ne s’agit que d’une semaine de salaire. Tandis que les Diables rouges avec les moins bons émoluments gagnent entre 1 et 2 millions d’euros par an.

Cet argent n’est donc pas du tout la principale motivation pour les joueurs de Roberto Martinez. Le prestige, voilà l’élément central qui doit nous amener à viser le Graal suprême. D’autant plus que de bonnes prestations dans une grande compétition sont l’assurance d’un transfert lucratif pour les joueurs qui évoluent dans des plus petits clubs. Pour les autres, il y a souvent une revalorisation de contrat à la clé.

Notons également que les joueurs qui ont contribué à la qualification au Qatar seront également indemnisés. Un calcul sera effectué au prorata par rapport au nombre de matchs qu’ils ont prestés.

LIRE AUSSI – Les coulisses de la vidéo du Roi en coach des Diables rouges : « Philippe s’est prêté au jeu avec beaucoup de plaisir »

Et les autres nations ?

Dans son édition du jour, Het Nieuwsblad donne les gains des autres nations. Et on peut remarquer que les Diables rouges sont dans une moyenne. À titre d’exemple, les Allemands ont empoché 300.000 euros chacun lors de leur titre mondial 2014. Selon nos confrères, ils sont parvenus à négocier une augmentation jusqu’à 400 000 euros en cas de sacre.

Selon des sources brésiliennes, les joueurs gagneraient… 2 millions d’euros par tête ! Les Argentins culminent eux à 1,4 million. Mais ces chiffres n’ont jamais été confirmés par les fédérations des nations.

Champions du monde en Russie, les Bleus avaient négocié une prime de 350.000 euros par joueur. Après négociation, elle serait passée à 415.000 euros selon plusieurs sources. Des chiffres qui n’ont jamais été confirmés par la FFF.