Coude-à-coude, envol, choc, doublé, dopage : tout ce qu’il faut retenir de la journée de samedi à Pékin

Les principaux faits de la journée de samedi à Pékin…

BIATHLON > Johannes Boe-Quentin Fillon Maillet au coude-à-coude

Le TGV français (ou plutôt le QFM tricolore) de Zhangjiakou a respecté ses horaires, mais il a été devancé par le train norvégien ! Quentin Fillon Maillet a décroché sa troisième médaille, en trois épreuves lors de ces Jeux, avec l’argent sur le sprint, se posant plus que jamais en digne successeur de Martin Fourcade. Après l’argent du relais mixte et le titre dans l’individuel, Fillon Maillet (29 ans) s’est offert une nouvelle médaille d’argent, derrière… Johannes Boe, lui-même sacré en relais mixte et en argent sur l’individuel. Le Norvégien a été plus rapide sur les 10 km du sprint car, si les deux ogres de Zhangjiakou ont commis chacun une erreur au tir, Fillon Maillet n’a jamais été en mesure d’inquiéter Boe sur les skis. Le Français a accusé 25 secondes de retard sur le cadet des frères Boe, lequel a fêté sa médaille d’or aux côtés de son aîné, Tarjei, médaillé de bronze.

Côté belge, ce fut la désillusion ! Le meilleur, Thierry Langer, n’a terminé que 67e, ce qui implique qu’aucun Belge ne sera au départ de la poursuite, réservée aux soixante premiers du sprint. Florent Claude a encore commis trop de fautes au tir, manquant quatre balles, une couchée, puis trois debout, et a dû se contenter de la 84e place, à 3:34.7. Tom Lahaye-Goffart, 25 ans, s’est classé 91e et César Beauvais, 21 ans, 94e.

SAUT À SKI > Le magnifique envol du Norvégien Marius Lindvik

Le Norvégien Marius Lindvik a décroché le premier titre olympique de sa carrière sur grand tremplin, devançant le Japonais Kobayashi et l’Allemand Geiger. Âgé de 23 ans, Lindvik s’est vu attribuer une note de 144.8 lors de son premier saut, puis une autre, impressionnante, de 151.3 dans la manche finale rassemblant les trente meilleurs. Avec un total de 296.1, le Norvégien a ainsi privé le champion olympique sur petit tremplin, Ryoyu Kobayashi, d’un doublé historique. Il s’agit du huitième titre olympique de l’histoire de la Norvège sur grand tremplin, mais seulement le premier depuis Toralf Engan, en 1964, à Innsbruck. Surpris, Kobayashi a totalisé 292.8 (147.0 + 145.8). Geiger s’est paré de bronze avec 281.3 (136.7 + 144.6).

HOCKEY SUR GLACE > Sans leurs stars, les États-Unis battent le Canada

Les États-Unis, orphelins des stars de la NHL, ont remporté le choc nord-américain face au Canada lors de la phase de groupes du tournoi olympique par 4-2. Les Canadiens ont pourtant ouvert le score via Mat Robinson. La jeune équipe américaine a égalisé dans la foulée grâce à Andy Miele. La fin du premier des trois tiers temps a vu les Américains passer en tête à la faveur d’un but de Ben Meyers. Les USA ont ensuite pris deux longueurs d’avance grâce à Brendan Robinson, 20 ans, mais le Canada, profitant d’une supériorité numérique temporaire, a réduit l’écart par Corban Knight. Les Américains, qui n’ont plus décroché le titre olympique masculin depuis 1980, ont scellé l’issue du match à la 47e minute quand Kenny Agostino a marqué 4-2. Cette deuxième victoire permet aux États-Unis de prendre une sérieuse option sur la première place du groupe A.

SNOWBOARD > Lindsey Jacobellis s’est offert un doublé

Trois jours après son titre olympique individuel, Lindsey Jacobellis s’est offert une deuxième médaille d’or grâce à l’épreuve mixte, associée au vétéran Nick Baumgartner (40 ans). En finale, l’Américaine a lutté avec l’Italienne Moioli, prenant la tête dans l’avant-dernier virage et conservant quelques centimètres d’avance sur la ligne d’arrivée. La médaille de bronze est revenue aux Canadiens Grondin et Odine, respectivement en argent et en bronze en individuel. Ce titre pour Jacobellis et Baumgartner intervient alors que l’ancienne snowboardeuse Callan Chythlook-Sifsof a accusé l’actuel entraîneur de l’équipe américaine Peter Foley de harcèlement sexuel et de comportement inapproprié. La snowboardeuse, qui fêtera ses 33 ans dans deux jours, a également mis en cause un snowboardeur présent en Chine, Hagen Kearney, qu’elle accuse d’avoir utilisé une expression raciste.

PATINAGE ARTISTIQUE > Kamila Valieva sera fixée sur son sort lundi

Saisi par le Comité international olympique et l’Agence mondiale antidopage, le Tribunal arbitral du sport rendra son verdict lundi après-midi dans l’affaire Kamila Valieva, patineuse russe contrôlée positive, en décembre, avant d’être sacrée par équipes à Pékin. Cette décision interviendra donc juste avant le début de la compétition individuelle, à laquelle participera la Belge Loena Hendrickx. Le CIO et l’AMA ont interjeté appel de la levée de la suspension pour Kamila Valieva. L’audience se tiendra dimanche (20h30) en Chine, soit lundi (3h30) en Belgique. Valieva s’est vu infliger une suspension provisoire par l’Agence russe antidopage mardi, mais elle a contesté cette suspension, levée le lendemain. Star attendue des Jeux, à 15 ans, Kamila Valieva a aidé la Russie à remporter l’or par équipes, avant que ne tombe l’annonce d’un contrôle positif à la trimétazidine, une substance interdite, le 25 décembre, à Saint-Pétersbourg.