Coronavirus: « Organiser les demies et la finale à Wembley présente un risque »

« Ce n’est pas une décision que nous serons amenés à prendre à la Commission. Elle appartient à l’UEFA. Mais je veux partager mes doutes sur la possibilité d’organiser la demi-finale et la finale de l’Euro à Wembley, dans un stade comble, alors que le Royaume-Uni limite les déplacements de ses citoyens vers l’UE » à cause de l’augmentation des contaminations, a déclaré Margaritis Schinas au Parlement européen à Bruxelles.

« Je pense que l’UEFA fera bien d’analyser avec soin cette décision. Il ne s’agit pas d’une décision innocente. Elle devra être prise en connaissance de cause », a-t-il averti.

Margaritis Schinas est vice-président de la Commission européenne chargé de la promotion du mode de vie européen. Il supervise et coordonne les activités de plusieurs commissaires dont celui responsable du sport.

Le 22 juin, le gouvernement britannique a annoncé que plus de 60.000 spectateurs seraient autorisés dans les tribunes de Wembley pour les demi-finales et la finale de l’Euro, au lieu des 40.000 initialement prévus, dans cette enceinte dont la capacité maximum s’élève à 90.000 places.

Mais la tenue de ces trois matches à Londres fait débat. La semaine dernière, le président du Conseil italien Mario Draghi a notamment émis le souhait que la finale « ne se déroule pas dans un pays où les contagions sont en train de croître rapidement ».