CHAN: le Maroc accuse l’Algérie de politiser l’événement et de racisme

Le coup d’envoi du CHAN 2022 en Algérie a été donné hier, le vendredi 13 janvier 2023, au stade Nelson Mandela à Baraki.

La Maroc un des pays qui devait y prendre part, a fait durer le suspense jusqu’à la dernière minute, et à fini par annuler son déplacement vers l’Algérie et ce en raison du refus d’Alger, qui a interdit son espace aérien au pays voisin, lui demandant de faire une exception pour accorder un vol de Rabat vers Constantine, pour que la sélection marocaine puisse participer à la compétition africaine.

Et après de multiples provocations, de nouvelles accusations tombent de la part de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). En effet, dans un communiqué diffusé, ce samedi 14 janvier 2023, FRMF se dit indignée par les «pratiques basses et les manœuvres absurdes» qui ont accompagné l’ouverture du CHAN 2022 en Algérie, hier vendredi au stade Nelson Mandela.

Elle considère que ces agissements constituent une violation flagrante de l’organisation de manifestations sportives sous l’égide de la Confédération africaine de football (CAF), surtout après un discours hors de propos voulant passer des messages politiques erronés n’ayant rien à voir avec le football.

La FRMF accuse les supporters algériens de racisme

L’instance dirigeante du football marocain s’élève également contre les slogans racistes envers les supporters marocains scandés par les supporters algériens présents dans le stade.

(«donnez-lui des bananes, donnez-lui des bananes, le Marocain est un animal»)

Pour conclure le communiqué annonce que la Fédération royale marocaine de football a adressé une correspondance à la Confédération africaine de football pour assumer ses pleines responsabilités face à ces manquements flagrants et éloignés des principes et de l’éthique du football.