CHAN 2022 : Infantino impressionné par le stade Nelson Mandela

Parmi les présences de marque lors de la cérémonie d’ouverture du CHAN-2022, c’est celle du président de la FIFA Gianni Infantino. Ce dernier a livré ses impressions à propos de la cérémonie mais aussi du nouveau stade Nelson Madela à Baraki.

C’est vendredi dernier que le coup d’envoi du CHAN-2022, qui se déroule en Algérie, a été donné. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée au nouveau stade Nelson Mandela (Baraki). Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle a été grandiose et le spectacle était assuré.

Comme prévu, plusieurs figures emblématiques et stars africaines de football ont marqué leur présence à la cérémonie d’ouverture. On cite notamment la présence de marque du président de la FIFA Gianni Infantino. Ce dernier, a livré ses impressions à propos de la cérémonie d’ouverture mais aussi du nouveau stade Nelson Mandela.

 » Un joyau qui répond parfaite aux normes mondiales », lance Infantino

En effet, le président de la FIFA se dit très content de pouvoir assister à ladite cérémonie. « J’étais vraiment heureux de pouvoir assister à la cérémonie d’ouverture du CHAN. On a eu droit à un accueil chaleureux de la part du président de la république algérienne Abdelmadjid Tebboune. En présence du président de la CAF et celui de la FAF, ça m’a fait un grand honneur de marquer ma présence ». Dira-t-il d’emblée, dans une déclaration exclusive accordée à la télévision nationale.

Poursuivant sa déclaration, le président de la première instance du football international parle du nouveau stade Nelson Mandela. Un véritable joyau qui répond parfaitement aux normes mondiales. « J’ai beaucoup apprécié l’initiative de l’Algérie de dénommer son nouveau stade Nelson Mandela. Il s’agit d’une grande personnalité mondiale et non pas seulement africaine. C’est un grand stade au sens propre du terme. Vraiment, il répond parfaitement à normes mondiales. Cela reflète l’emblème de « La nouvelle Algérie ». Une nouvelle Algérie ouverte sur l’avenir et la jeunesse ». Dira-t-il.