CHAN 2022 en Algérie : le Maroc fera bel et bien une escale

La délégation marocaine de football ne ralliera pas Constantine via un vol direct. Elle fera bel et bien une escale en raison de la fermeture de l’espace aérien entre le Maroc et l’Algérie.

Il y a deux jours, la fédération royale marocaine de football a menacé de boycotter le CHAN-2022 qui aura lieu en Algérie. Et pour cause, elle a exigé à notre pays l’ouverture d’un vol direct pour pouvoir rallier Constantine de Rabat, étant donné que la Royale Air Maroc est interdit de survol dans l’espace aérien algérien.

A cet effet, la FRMF a publié un communiqué officiel où elle a menacé de faire l’impasse sur la compétition continentale. « LA FRMF avait demandé le déplacement de la sélection marocain à bord d’un vol spécial de la compagne aérienne Royal Air Maroc depuis Rabat vers Constantine…Dans le cas du non-respect de ce point, le comité directeur de la FRMF a décidé, à l’unanimité de ne pas prendre part au CHAN ». Lit-on dans le communiqué.

« Pas de vol direct pour le Maroc », répond Oukali à Lekjaâ

Le président du comité d’organisation du CHAN-2022, Rachid Oukali, répond au président de la FRMF Fouzi Lekjaâ. Il affirme que la délégation devra faire une escale pour rallier l’Algérie, comme est le cas, d’ailleurs, pour plusieurs autres délégations africaines.

Etanchal - L’étanchéité en Algérie

“Nous sommes dans l’obligation d’assurer le déplacement des équipes uniquement sur le territoire national. Il n’est aucunement mentionné dans le cahier des charges qu’il faut mettre à disposition des équipes un vol directe. D’ailleurs plusieurs délégations africaines feront des escales ». a-t-il confirmé lors d’une conférence de presse tenue hier à Constantine.

Et d’ajouter : « En revanche, nous réservons un accueil chaleureux à nos invités. Nous mettons tous les moyens nécessaires à leur disposition une fois arrivés en Algérie ».

Ainsi, la délégation marocaine devrait faire une escale en Tunisie pour rallier Constantine, ville hôte. A rappeler que l’Algérie a décidé d’interdire le survol de la Royale Air Maroc dans l’espace aérien algérien depuis septembre 2021.