CHAN 2022 : boycott ou ultime coup de pression du Maroc ?

La délégation marocaine ne devrait pas venir en Algérie pour prendre part au CHAN-2022. La fédération royale marocaine de football a publié un communiqué officielle en ce début de matinée, dans lequel où elle précise que le Maroc n’est pas en mesure pour faire le voyage à Constantine. Et ce, pour ne pas avoir reçu suite de sa requête envoyée à la CAF.

On peut dire que c’est désormais quasi-officiel. Le Maroc ne devrait pas voyage en Algérie pour disputer le CHAN-2022. Et pour cause, le pays voisin n’a pas reçu suite à sa requête envoyée à la CAF pour un vol direct Rabat-Constantine.

«La sélection marocaine de football n’est pas en mesure de faire le déplacement à Constantine pour prendre part à la 7ème édition du Championnat d’Afrique des Nations de Football et défendre ainsi son titre. Et pour cause, l’autorisation définitive de son vol Royal Air Maroc (RAM), transporteur officiel des sélections marocaines de football, de Rabat vers Constantine n’a pas été confirmée». Lit-on au début du communiqué officiel de la FRMF, publié en ce début de matinée

«Suite à sa demande d’autorisation d’un vol RAM de Rabat vers Constantine, la FRMF a été informée en date du 22 décembre 2022 par la CAF, en tant qu’instance en charge de l’organisation du CHAN 2022, qu’une autorisation de principe avait été obtenue. Alors que le déplacement de la sélection marocaine de Rabat vers Constantine est organisé par la FRMF et que le coup d’envoi du CHAN 2022 est prévu le 13 janvier 2023, soit dans 24 heures, la FRMF prend note avec regret que l’obtention de l’autorisation définitive du vol RAM de Rabat vers Constantine n’a malheureusement toujours pas été confirmée par la CAF ». Ajoute le communiqué.

Boycott ou ultime coup de pression ?

Dans le communiqué de la fédération royale du football marocain, on constate que cette dernière n’a pas prononcé les termes « boycott » ou « forfait ». On peut dire qu’elle n’a pas encore annoncé officiellement son forfait de la 7e édition du championnat d’Afrique des nations.

Reste à savoir maintenant si le pays voisin est entrain de tenter un ultime coup de pression. Autrement dit, il jouerait sa dernière carte, à trois jours seulement d’effectuer son entrée en lice dans la compétition.

Dans le cas où son forfait se confirme, le Maroc ne sera pas à l’abri de lourdes sanctions de la CAF.