CHAN 2022 : « Baraki ou l’ambiance anglaise », journaliste français

Le Championnat d’Afrique des Nations qui se déroule en Algérie a suscité une grande médiatisation. Des journalistes de différents pays sont venus pour couvrir le tournoi. Impressionné par la grande ambiance créée au stade Nelson Mandela, un journaliste français se fait rappeler l’ambiance anglaise.

Les hautes autorités du pays n’ont pas lésiné sur tous les moyens afin d’assurer le bon déroulement de la 7e édition du Championnat d’Afrique des Nations. Et pour le moment, le tournoi se déroule à merveille. Que ce soit à Alger, à Oran, à Constantine ou encore à Annaba, les supporters algériens ont toujours créé une grande ambiance dans les stades. Mieux, les délégations de tous les pays qui y prennent part n’ont pas tari d’éloges sur les nouvelles infrastructures dont est dotée l’Algérie.

Le CHAN-2022 a également suscité une grande médiatisation. En effet, des journalistes de différents pays sont venus pour couvrir l’évènement continental. Visiblement, ils sont impressionnés par l’ambiance dans les tribunes, les stades aux nomes mondiales ou encore les lieux d’hébergement.

Quand un journaliste français compare l’ambiance de Baraki à celle d’Angleterre

En plus du journaliste de Canal+ et celui du BBC, c’est au tour d’un autre journaliste français d’exprimer son admiration au bon déroulement du CHAN. Présent au stade Nelson Mandela pour couvrir le match Algérie-Mozambique, il n’a pas hésité à comparer l’ambiance créée par les supporters algériens dans les tribunes à celle en Angleterre.

« C’est la première fois que je viens en Algérie. Et c’est la première fois que j’assiste à un match dans ce pays. L’ambiance est vraiment magnifique. C’est tout le stade qui chante, c’est vraiment génial. Ça me fait rappeler l’ambiance anglaise et le match West Ham-Liverpool ». Dira-t-il, dans une déclaration accordée à nos confrère d’Ennahar.

Ainsi, le CHAN-2022 ne cesse de faire sensation depuis la cérémonie d’ouverture le 13 janvier dernier.