Carton plein des Red Lions en Nouvelle-Zélande (1-3)

FIH Pro League, phase de poule

Nouvelle-Zélande – Belgique 1-3

Nouvelle-Zélande : Joyce, Lett, S. Child, Smith, J. Panchia, Sarikaya, Woods, Russell, Tarrant, McAleese, Jenness, Puis Bennett, Ross, Lane, M. Child, A. Panchia, Muir

Belgique : Vanasch ; Stockbroekx, A. van Doren , Luypaert ; Meurmans, Denayer, Gougnard, Wegnez ; Cosyns, Dockier, van Aubel ; Puis Kina, de Sloover, Plennevaux, Briels, Hendrickx, Charlier

Les arbitres : MM. S. Rogers et A. Kearns

Cartes vertes : 12e Dockier, 15e Kina

Les buts : 19e Hendrickx sur pc (0-1), 24e Dockier (0-2), 34e Tarrant (1-2), 53e Cosyns sur suite de pc (1-3)

Contexte

Samedi, les Red Lions ont vite dessiné leur victoire face à une Nouvelle-Zélande qui est restée sans réponse durant une mi-temps. Après la pause, les Black Sticks ont essayé de réagir, mais le contrôle des Belges était trop grand. Le succès est net malgré un pc absent (1 sur 9). Pou ce deuxième rendez-vous, le coach néo-zélandais a changé de gardien et laissé au repos Edwards. C’est donc Hayward qui est sur le banc et Joyce entre les perches. Dans le champ, Sarikaya est le seul qui n’a pas joué samedi. Chez les Belges, le principe de rotation s’est poursuivi, mais c’est quand même Vincent Vanasch qui est resté au goal. Dohmen, de Kerpel et Boon ont laissé leur place à Kina, van Aubel et Briels. Les Red Lions restent sur 3 matches avec un bilan de 2 victoires et un partage avec le point bonus du shoot out.

Premier quart-temps (0-0)

Après 8 secondes, Arthur van Doren envoyait un flick qui arrivait dans le cercle et le stick de Florent van Aubel qui trouvait Cosyns dont la déviation passait juste à côté. Une longue passe de Luypaert arrivait dans le cercle. Dockier stoppait et cadrait un tir détourné par le gant de Joyce. Cosyns récupérait la passe, trouvait Denayer qui combinait avec van Aubel qui tentait la passe de trop. Les 5 premières minutes étaient 100 % belge. Kina cherchait le premier pc à la 7e minute. En vain. Charlier déviait en un temps vers Denayer qui ne pouvait tromper Joyce. La structure défensive des Black Sticks est plus efficace que samedi. Luypaert envoyait un flick vers Cosyns qui manquait de justesse le cadre. Encore un beau mouvement ! Cosyns et van Aubel tiraient tous les deux à la 9e minute, mais Joyce était très solide. La domination des Reds est sévère. Joyce repoussait du gant un nouveau tir cadré, cette fois de Charlier. La Nouvelle-Zélande ne rentrait pas dans le cercle de Vanasch lors de ce premier quart-temps malgré une tentative à 3 secondes du terme. Arthur van Doren trouvait la passe millimétrée pour Stockbroekx qui tirait à côté. La verte de Dockier n’a rien changé à la 12e minute. A la 15e minute, Kina voyait aussi vert.

Deuxième quart-temps (0-2)

Jared Panchia débordait du flanc droit et trouvait le pied d’Arthur De Sloover qui concédait le premier pc de la partie à la 16e minute. La balle était mal contrôlée, mais la déviation du premier sorteur était dangereuse. Le 3e pc était accordé vu le kick du premier sorteur Wegnez. La 3e tentative de Woods était déviée par Vanasch. Les Belges jouaient à 10 durant 2 minutes à la suite de la carte verte de Kina à la 15e minute. Les Belges perdaient le contrôle des débats durant les 3 premières minutes de ce deuxième quart. Le premier pc des Red Lions était sifflé à la 19e minute. Le premier, sleepé par Hendrickx, était arrêté du pied du premier sorteur. Même scénario pour le 2e pc. Le 3e pc était toujours sleepé par Hendrickx qui voyait la balle déviée par le premier sorteur puis par le stick de Joyce, mais la balle achevait sa course dans le but néo-zélandais. Arthur van Doren régalait toujours en transperçant les lignes avec sa longue passe. Il trouvait De Sloover qui arrivait en bord de cercle des Black Sticks. Les Reds faisaient beaucoup circuler la balle. Dockier trouvait la faille, aidé par Kina. Le tir de Dockier passait dans un trou de souris (0-2). Son contrôle était très beau. Avec 3 entrées de cercle à 14, la Nouvelle-Zélande ne faisait pas le poids malgré un jeu plus appliqué que celui proposé samedi. Kina s’offrait une occasion, mais Joyce était nickel. Les attaquants pressent très haut. Une passe sur tout le terrain offrait un face à face Charlier-Joyce. Le keeper était encore impeccable. Sans un grand Joyce, le marquoir serait plus déséquilibré. A 14 secondes de la pause, l’arbitre accordait un 4e pc provoqué par le pied de Wegnez à cause de Simon Child. Russelle sleepait sur Vanasch. Le score à la pause était flatteur pour les Néo-Zélandais.

Troisième quart-temps (1-2)

A la 34e minute, la première occasion des Black Sticks amenait le premier but. Luypaert laissait filer la balle et Tarrant, au 2e poteau, la poussait dans le but vide (1-2). Une minute plus tard, Russell tentant la même passe vers la baseline, mais les Reds ne se faisaient plus surprendre. Russell restait au tapis à la suite d’un contact avec Denayer. Van Doren montrait son énervement sur une provocation de Ross. Ce 3e quart-temps n’est pas à l’avantage des Belges qui perdaient un peu le fil de leur domination. A la 36e minute, Hendrickx commettait une faute dans les 25 pour un coup de stick. Le pc était discutable. Vanasch sortait le très grand jeu. De Sloover écartait ensuite le danger. Les attaquants forçaient trop et n’arrivaient pas à se créer de véritables occasions. Wegnez entrait dans le cercle et manquait le cadre. Après 10 minutes de flottement, les Belges reprenaient le contrôle de la balle. Les déchets techniques s’invitaient dans le jeu des Belges. Le 3e quart s’achevait avec un goût de trop peu du côté des Reds.

Quatrième quart-temps (1-3)

A la 48e minute, la Nouvelle-Zélande héritait d’un pc pour une poussée d’Hendrickx. Le pc était surtout l’occasion de laisser un contre pour Briels, mais il n’avait aucune solution et temporisait. Arthur van Doren manquait un contrôle dans le cercle, mais il provoquait le 4e pc des Reds. Hendrickx sleepait hors cadre à la 49e minute. Charlier amenait le 5e pc à la 52e minute. Hendrickx tombait encore sur Joyce. Sur le rebond, Cosyns tirait dans le coin (1-3). Le but brisait l’élan des Néo-Zélandais. A la 57e minute, le 6e pc était accordé pour une poussée fautive sur van Aubel. Hendrickx manquait le cadre. La fin de match proposait un rythme agréable sans qu’aucune des deux équipes n’accélèrent. A 67 secondes de la fin, les Belges allaient encore chercher un pc – le 7e – avec un sleep de Luypaert que Joyce repoussait sans peine.

Les Belges ont pris les 6 points à Auckland. Ils sont en tête de la Pro League avec 11 points sur 12 alors qu’ils ont joué à deux reprises à Sydney et à Auckland.