Campenaerts a encore faim

Abonnés Bertrand Boulenger Publié le – Mis à jour le

Belgian Victor Campenaerts of Lotto Soudal celebrates as he crosses the finish line to win the fourth stage of the Baloise Belgium Tour cycling race, 151,1 km from Seraing to Seraing, Saturday 15 June 2019. BELGA PHOTO DAVID STOCKMAN

Cyclisme Le recordman de l’heure va rejoindre NTT pour viser les Jeux olympiques.

Après une intense période d’activité qui lui a notamment permis de battre le record de l’heure et de se distinguer avec deux deuxièmes places sur le Giro et une victoire d’étape au Tour de Belgique, Victor Campenaerts a ressenti le besoin de faire une pause. Sa modeste quatrième place au National contre-la-montre avait d’ailleurs fait office de signal fort pour lui indiquer que son niveau de forme était en chute libre.

« Une dizaine de jours plus tard, je suis parti pour Livigno pour un stage en altitude. J’étais comme collé à la route. Les cyclotouristes me passaient là-bas », a ainsi affirmé le recordman de l’heure au Het Laatse Nieuws.

(…)