Basket : la Belgique vient facilement à bout du Danemark (88-65) et valide son ticket pour l’Euro

L’équipe nationale belge abordait ce samedi la dernière fenêtre de qualification pour l’Euro 2022 dans la « bulle » sanitaire de Vilnius, en Lituanie, où sont regroupées les équipes du groupe C. En cas de victoire face au Danemark ce samedi, les Belgian Lions pouvaient valider leur ticket pour un cinquième Eurobasket consécutif et assurer aussi la première place de la poule leur offrant un statut protégé lors du tirage au sort de l’Euro.

Revivez notre live

Cinq de base belge : J. TABU, R. OBASOHAN, J-M. MWEMA, M. DE ZEEUW, I. BAKO.

1er quart-temps (24-17)

La Belgique part largement favorite sur papier face à une équipe danoise privée de sa star Gabriel Lundberg, qui vient de signer au CSKA Moscou. Côté belge, Ismaël Bako fait son grand retour en équipe nationale et se montre très vite menaçant via un dunk et un alley-oop en début de partie. La réponse du Danemark vient essentiellement des mains de Darboe, joueur brièvement passé par Charleroi en préparation d’avant-saison. Mais le collectif belge parvient déjà à creuser l’écart grâce à une défense solide et des transitions offensives bien négociées (20-9). Retin Obasohan est le meilleur scoreur belge du premier quart-temps avec 10 points à son actif sans même donner l’impression de forcer.

2e quart-temps (16-17)

C’est au tour du banc belge de s’exprimer sur le parquet de l’Avia Solutions Group Arena mais c’est le Danemark qui se met en évidence en recollant au score via un gros pourcentage de réussite derrière la ligne à trois points (27-26). C’est en resserrant la défense que les Lions parviennent à nouveau à faire le trou en enchainant avec des attaques rythmées et en allant provoquer des fautes à l’image de Lecomte, parfait aux lancers-francs. Sur jeu placé, la Belgique éprouve plus de mal face à la défense danoise qui varie entre marquage individuel et en zone. Le trop faible pourcentage affiché par les Belges à distance permet au Danemark de rester dans le match au moment de rejoindre les vestiaires (40-34). Darboe reste le joueur le plus dangereux sur le terrain avec 15 points et 3 assists.

3e quart-temps (26-15)

Maxime De Zeeuw donne directement l’impulsion en ouverture de troisième quart-temps via un panier rapide à 3 points, imité par Jean-Marc Mwema et Retin Obasohan quelques instants plus tard. De quoi redonner un peu de confiance aux Lions même si Zohore, le costaud intérieur danois, se plaît lui à planter quelques gros dunks sur la défense belge (52-38). Le Danemark parvient à nouveau à se rapprocher via un triple de l’inévitable Darboe suivi de trois lancers-francs de Mortensen consécutifs à une faute de Maxime De Zeeuw (52-44). Retin Obasohan, auteur de sa troisième faute, doit lui rejoindre le banc. Boukichou amène lui quelques points en fixation dans la raquette mais est aussi mis en difficulté défensivement par la solidité physique des pivots adverses. Mais avec une réussite retrouvée à distance, les Lions parviennent à creuser l’écart (66-49).

4e quart-temps (22-16)

Les Belgian Lions peuvent cette fois jouer complètement libérés et poursuivent sur leur lancée en ne se relâchant pas en défense tout en se faisant plaisir sur le plan offensif. Manu Lecomte est le deuxième joueur belge à franchir la barre des 10 points dans ce match, en plus d’être le meilleur passeur de l’équipe. Bako était ensuite le troisième éléments à atteindre la dizaine. Les Danois semblent quelque peu avoir abdiqué et le score vire même à la correction. Dario Gjergja en profite lui pour offrir quelques minutes à Akyazili et Schwartz, les deux joueurs les moins utilisés. La qualification et la première place du groupe sont donc dans la poche pour les Belgian Lions qui affronteront lundi la République tchèque sans aucune pression. 

Belgique : 22/40 (2pts), 12/28 (3pts), 8/11 (lfs), 38 rbs, 20 ass, 26 ftes.

DE ZEEUW 8, MWEMA 5, BAKO 10, OBASOHAN 19, TABU 8, Vanwijn 4, Boukichou 8, Gillet 5, Lecomte 12, Libert 9, Schwartz 0, Akyazili 0.