Agassi attaqué sur le dopage par un ancien n°1 mondial: « Je l’ai vu pousser 140 kg en développé couché… »

Marcelo Rios était numéro un de l’ATP en 1998.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Marcelo Rios n’a pas la langue dans sa poche! Pour La Tercera, il a dézingué à tout va et deux « intouchables » sont dans son viseur: André Agassi et l’ATP. Le Chilien détenteur de 18 tournois sur le circuit a attaqué l’institution qui aurait, selon lui, dissimulé les tests anti-dopage de l’Américain. « L’ATP est la plus grosse m**** qui existe. Ils ont attrapé Agassi quatre fois pour dopage et l’ont couvert car c’était Agassi, et que le tennis allait dans le mur. Ce sont des merdes, des ‘gringos« .

« Dans le milieu, on avait des doutes… »

Retraité depuis 2004 à cause de problèmes de dos, le Chilien ne s’est pas arrêté en si bon chemin: « Dans le milieu, on avait des doutes. Surtout quand on avait constaté qu’il (Agassi) s’était énormément musclé le haut du corps. Moi-même je l’avais vu pousser 140 kg au développé couché. Cela étant, je n’avais pas de preuve. Je n’allais pas non plus le dénoncer, me transformer en chevalier blanc. Ce n’était pas mon rôle. »

Enfin, Rios a voulu insister sur le fait que les Sud-Américains sont clairement désavantagés pour les Masters par l’ATP. « Le tournoi était toujours sur une surface rapide pour faire gagner Sampras. Bruguera et moi, on disait qu’il fallait une surface différente chaque année. Les Sud-Américains payaient toujours…« 

Dans son livre paru en 2009, Agassi avouait avoir été accroc à la méthamphétamine. Il avait déclaré: « Je ne m’étais jamais senti aussi vivant, plein d’espoir et avec autant d’énergie... » De la à avouer que l’institution était complice…