Affaire corruption MC Alger : le verdict tombe pour Ghrib

L’ex-directeur général de la SSPA/MCA, Omar Ghrib, a été condamné de deux ans de prison ferme et une amende de 1 millions de dinars. Idem pour d’autres ex-responsables au Mouloudia et à la Sonatrach.

Le 22 juillet dernier, le juge d’instruction près le tribunal de Chéraga a déféré une affaire de corruption dans le sport à la chambre correctionnel près le même tribunal pour procès le 21 septembre dernier. Une affaire qui concerne la société sportive par actions « Le Doyen Mouloudia Clud d’Alger ».

Dans cette affaire, plusieurs personnes sont impliquées. Il s’agit, en effet, de l’ex-directeur général de la SSPA/MCA Omar Ghrib. Le commissaire au compte de la même société. Un cadre supérieur à Sonatrach ou encore un ancien président du conseil d’administration du club, le chef de département des finances ainsi que le chef de service des moyens généraux.

Les accusés ont été auditionnés par le procureur de la république du tribunal de Chéraga le mois écoulé. Ce dernier, et après les avoir entendus, a requis une peine de 7 ans de prison, assortie d’une amende de 1 millions de dinars.

Xiaomi Redmi 9A Mobile

Le tribunal de Chéraga prononce au verdict

Le tribunal de Chéraga a prononcé aujourd’hui au verdict. En effet, il a condamné les accusés de deux ans de prison ferme. Ce n’est pas tout puisqu’il leur a également infligé une amende de 1 million de dinar, a-t-on appris auprès de nos confrères de « Echourouk ».

Il faut dire que les accusés ont fait face à de graves accusations. Omar Ghrib, l’ex-directeur général du MCA, Omar Ghrib, a été poursuivit pour participation à la dilapidation de deniers publics. Idem pour le cadre supérieur de Sonatrach et ancien membre du conseil d’administration du club « H.B.R.M ».

Quant au cadre des finances de la SSPA/MCA, « I.Y », et le chef de service des moyens généraux « F.CH.A.O », ont été poursuivis pour dilapidation de deniers publics, usage de sceaux à des fins frauduleuses et établissement de témoignages matériellement incorrects.

Enfin, le commissaire aux comptes de la SSPA/MCA, « H.M », a été poursuivi pour écriture de témoignages matériellement incorrects et participation à la dilapidation de deniers publics.