Accusations du Maroc contre l’Algérie : la CAF ouvre une enquête

Les Marocains ont accusé les Algériens des propos politiques et racistes à l’égard de leur pays lors de la cérémonie d’ouverture du CHAN-2022. La confédération africaine a réagit, via un communiqué officiel, à la suite de la plaintes des voisins. Elle a décidé d’ouvrir une enquête, avant de prendre les décisions qui s’imposent.

Les Marocains n’en finissent pas avec leurs déboires. Après avoir décidé de faire l’impasse sur le Championnat d’Afrique des Nations qui se déroule en Algérie, pour la raison que tout le monde connait, place maintenant aux accusations. En effet, la fédération royale du football marocain, et dans un communiqué officiel, s’est dit indignée par les «pratiques basses et les manœuvres absurdes» qui ont accompagné l’ouverture du CHAN 2022 en Algérie, vendredi dernier au stade Nelson Mandela, de la part des supporters algériens. Pis encore, la FRMF s’élève également contre les slogans racistes envers les marocains dans le stade.

Du coup, la première instance du football marocain n’a pas hésité de porter plainte à la CAF contre l’Algérie . « La CAF devra assumer ses responsabilités face à ces infractions qui ne rentrent pas dans le cadre de l’éthique sportif ». Conclut le communiqué le FRMF.

L’Algérie risque-t-elle des sanctions ?

Il faut dire que la plainte des Marocains a fait réagit la confédération africaine de football. Cette dernière, décide d’ouvrir une enquête à propos des accusations des voisins, avant de prendre les décisions qui s’imposent.

« La Confédération Africaine de Football a l’obligation et le devoir, conformément à ses Règlements et Statuts et à ceux de la FIFA, de ne pas participer ou s’impliquer dans la politique et d’être neutre sur les questions de nature politique ». Lit-on au début du communiqué de la CAF.

Et d’ajouter : « La CAF a été informée que certaines déclarations politiques ont été faites lors de la cérémonie d’ouverture du Championnat d’Afrique des Nations TotalEnergies (« CHAN ») Algérie 2022 le vendredi 13 janvier 2023 à Alger…Ces déclarations politiques ne sont pas les déclarations de la CAF et ne reflètent pas les vues ou les opinions de la CAF en tant qu’organisation politiquement neutre ».

Enfin, le communiqué de la première instance du football africain conclut : « La CAF enquêtera et examinera les déclarations et événements politiques lors de la cérémonie d’ouverture du CHAN Algérie 2022 et évaluera si le règlement et les statuts de la CAF et de la FIFA ont été respectés. La CAF fera le point à ce sujet en temps voulu ».