« Plus aucune motivation »: Jean-Luc Reichmann, atteint du Covid, se confie sur son calvaire et l’arrêt forcé des « 12 coups de midi »


« C’est une grosse catastrophe mais il faut prendre un maximum de précautions et de sécurité et c’est vrai que c’est venu des enfants certainement mais voilà, avait confessé Jean-Luc Reichmann, ce dimanche sur les ondes de RFM, au sujet du Covid-19 qu’il venait de contracter. C’est vrai que ça ratatine complètement ! »

« Ca vous met carrément par terre! »

Celui qui sera à l’affiche de la 8e saison de « Léo Matteï, brigade des mineurs » ce jeudi soir sur TF1 s’est confié sur son calvaire quotidien ce matin au micro d’Europe 1. L’animateur de 60 ans doit encore rester à l’isolement durant deux semaines. Il est donc à la moitié du chemin difficile. « Je ne sais pas si vous êtes vacciné mon cher Philippe (Vandel, ndlr). Mais si vous ne l’êtes pas, il faut que vous alliez courir le faire parce que ça vous met carrément par terre. Moi, ça fait deux semaines et je commence à remonter un petit peu la pente« , a-t-il ainsi déploré. « Ça surprend au détour d’un coup de fil de l’école qui vous dit : ’Il faut venir chercher votre enfant ce matin’. Nous avons pris toutes les précautions possibles inimaginables sur tous les tournages. Et ça peut arriver. »

« Vous confondez le jour et la nuit »; « Il faut se faire vacciner »

Le mari de Nathalie Lecoultre, avec qui il a crée Léo Matteï, en souffre chaque jour. « Vous confondez le jour et la nuit, c’est-à-dire que vous n’avez plus du tout de force, a-t-il expliqué sur Europe 1. Vous n’avez plus le goût à manger. Vous n’avez plus aucune motivation dans la tête. Effectivement quand je dis que ça ratatine, c’est qu’à un moment quand vous confondez les goûts et que vous n’avez plus l’odeur. Là, ça va faire deux semaines que je suis totalement confiné. Il faut prendre conscience que c’est important ce qui se passe et qu’il faut se faire vacciner !« 

« Un mois d’avance de tournages »

Une situation de quarantaine qui a obligé l’animateur des 12 coups de midi de stopper les tournages de son jeu diffusé quotidiennement sur TF1. Mais Jean-Luc Reichmann s’est voulu rassurant à la radio française. « Là, j’avais trois semaines, un mois d’avance, donc c’est une réelle grande chance pour moi et pour les équipes, a-t-il conclu. Mais dès que j’ai senti les moindre prémices, j’ai tout arrêté pour surtout ne pas mettre les équipes en danger. Et le danger est arrivé des enfants et de l’école. » Pas de rediffusion donc, pour le moment, comme ce fut le cas lors du premier confinement.