Michel Cymès se défend d’avoir minimisé le coronavirus: « Je ne l’ai jamais qualifié de grippette »

Sur la radio RTL, le médecin-animateur a décidé de réagir à la polémique selon laquelle il aurait minimisé la crise, qualifiant le coronavirus de simple « grippette ».

Sur les ondes de RTL, Eric Dussart interroge Michel Cymes sur la violence des propos et les critiques dont il a fait l’objet suite à des supposées déclarations sur le coronavirus. « Ce serait mentir de dire que je m’en foutais complètement », concède le docteur. « Ce n’est jamais très agréable, surtout quand vous ne comprenez pas pourquoi », continue-t-il.

« Il y a un journaliste qui a écrit que j’avais prononcé un jour le mot ‘gripette’ et comme tous les journalistes ne sont pas assez professionnels pour aller vérifier, ils ont tous fait du copier/coller. Donc tout le monde se dit ‘il a minimisé’. Je n’ai jamais prononcé ce mot », se défend le médecin-présentateur.

Il précise en réalité que la seule fois où il a utilisé ce mot, c’était dans le cadre d’une question posée par Yann Barthès dans l’émission française « Quotidien » qui lui demandait justement si le coronavirus était une simple « gripette ». « Je lui ai justement répondu que ‘non, ce n’est pas une grippette' ».

Il explique ainsi avoir décidé de prendre ses distances avec la polémique et d’attendre que la situation se tasse:  » Je me suis dit ‘je vais aller en réa faire mon métier de médecin et je reviendrai un peu plus tard quand ce sera calmé‘ ».