Meghan Markle: son livre pour enfants est plombé par des critiques acides et des premières ventes décevantes


Heureux hasard du calendrier, la sortie du livre pour enfants de Meghan Markle coïncide avec la naissance de sa fille Lilibet Diana. Mais il en fallait apparemment plus pour susciter l’engouement des critiques et des acheteurs. Lancé ce mardi 8 juin, The Bench, une histoire inspirée de la relation du prince Harry avec Archie, n’effectue pas (encore) le lancement en fanfare espéré par la Duchesse.

Vers un flop ou une remontée ?

Sur Amazon, l’ouvrage n’est pas parvenu à se hisser dans les 200 bestsellers de la plateforme à sa sortie, et pointait seulement à la 60e place dans la catégorie livre pour enfants. Toutefois, les premières critiques d’acheteurs semblent plutôt positives dans l’ensemble, notamment aux États-Unis, et rien n’est joué. Selon la presse anglophone, diverses librairies du pays, dont le Waterstones de Piccadilly, à Londres, auraient déjà réduit le prix du conte écrit par l’ancienne actrice, manque d’intérêt. Comme nous l’écrivions le 4 juin, un différend d’approvisionnement oppose cette célèbre enseigne, la plus importante du pays, à l’éditeur Penguin Random House (PRH), et rajoute du plomb dans les ailes du lancement.

Dans le Times, le critique littéraire Alex O’Connell n’a pas été tendre avec ce premier jet. « L’histoire manque tellement d’action et de prise de risque que l’on en vient à se demander si l’écriture fut confiée à un meuble », lit-on. « Le livre sans humour de Meghan Markle pourrait faire détester la lecture à toute une génération », a pesté la journaliste Ella Whelan dans le TelegraphDes mots assez durs pour provoquer la curiosité des lecteurs malgré tout ? L’avenir nous le dira.