Le roi Philippe commémore l’Armistice en présence de 850 Lonescouts (Mise à jour)

Le roi Philippe a commémoré lundi, devant la Colonne du Congrès à Bruxelles, le 101e anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale. A cette occasion, il a rendu hommage aux victimes des deux Guerres mondiales ainsi qu’aux soldats belges morts dans des opérations de maintien de la paix depuis 1945. Le souverain a aussi déposé une gerbe de fleurs devant la tombe du Soldat inconnu. À son arrivée, le Roi a d’abord pris le temps de passer en revue et de saluer le détachement honoraire présent. Après avoir déposé une couronne de fleurs, il a ensuite rallumé la flamme éternelle de la Colonne du Congrès. Enfin, le souverain a salué les présidents des associations patriotiques et les grands invalides de guerre.

« Vive le Roi! » a retenti à plusieurs reprises lorsqu’il a pris le temps de saluer le public. Pendant ce temps, 21 coups de canon ont été tirés du Parc de Bruxelles.

La Première ministre Sophie Wilmès, représentant le gouvernement fédéral aux côtés des ministres Koen Geens, Pieter De Crem et Didier Reynders, a aussi déposé une gerbe de fleurs devant la tombe du Soldat inconnu, de même que les présidents de la Chambre et du Sénat, Patrick Dewael et Sabine Laruelle.

Les Lones défilent devant le Roi

Un défilé des troupes de la Défense présentes a ensuite eu lieu.

Les commémorations de l’Armistice ont été marquées cette année par la participation d’environ 850 jeunes issus de l’unité Baden Powell Belgian Lonescouts. Ces centaines de baladins, louveteaux et scouts Lones célèbrent cette année le centième anniversaire de leur unité. Le roi Philippe les a chaleureusement salués et passés en revue. Pour Arnold Herinckx, chef d’Unité Lones, ce défilé était l’occasion de “commémorer les morts tombés pour notre Liberté et nos droits, fêter le centenaire de notre unité (1.400 membres issus de partout en Belgique), et montrer aux politiques qu’au delà des querelles institutionnelles que la jeunesse est fière d’être belge.”