La fiancée de Boris Johnson, enceinte, également touchée par le coronavirus

« J’ai passé la dernière semaine au lit à cause des principaux symptômes du coronavirus. »

Entré à l’hôpital ce dimanche 5 avril, Boris Johnson a vu son état se détériorer. Admis aux soins intensifs ce lundi, le Premier ministre britannique, qui avait du mal à respirer, a reçu un soutien en oxygène. « Il reste sous étroite surveillance », a indiqué le ministre d’Etat Michael Gove.

Si le Royaume-Uni s’inquiète pour la santé de son dirigeant, le pays semble également tracassé du sort de sa compagne, Carrie Symonds. Elle a expliqué, ce samedi, sur les réseaux sociaux avoir développé des symptômes en lien avec le covid-19. Enceinte de six mois, la femme de 32 ans vivait séparée de Boris Johnson depuis le test positif de ce dernier au coronavirus.

« J’ai passé la dernière semaine au lit à cause des principaux symptômes du coronavirus, a-t-elle écrit. Je n’ai pas eu besoin d’être testée et, après sept jours de repos, je me sens plus forte. Je suis sur la bonne voie ».

The Independant précise toutefois que Carrie Symonds trouve « évidemment inquiétant » d’être enceinte tout en étant porteur du coronavirus et qu’elle a conseillé à toute personne dans pareille situation de lire les recommandations du Collège royal des obstétriciens et gynécologues.

La fiancée du Premier ministre ne peut pas être aux côtés de son compagnon. Pour son propre bien, elle doit rester en quarantaine alors que son futur mari se trouve aux soins intensifs. D’après The Times, elle resterait à Camberwell, dans le sud de Londres, avec leur chien, Dilyn.