Joachim de Danemark nommé attaché militaire à Paris

Ses enfants continueront leur scolarité dans une école bilingue près du parc Monceau.

Depuis septembre 2019, le prince Joachim de Danemark s’installait en famille à Paris. Le prince travaillait alors depuis 4 ans pour les forces armées danoises sur un projet de renforcement des cadres de volontaires et du personnel de réserve.

Suite à la visite d’Etat du président Macron à Copenhague, en août 2019, des partenariats stratégiques notamment de défense avaient été conclus entre les deux pays. C’est ainsi qu’il fut proposé au prince de suivre pendant une année une formation de direction militaire dispensée à l’Ecile militaire de Paris. Le prince était d’ailleurs le premier officier danois à y prendre part.

En raison de la crise du coronavirus, le prince Joachim, son épouse la princesse Marie et leurs jeunes enfants le prince Henrik et la princesse Athena sont rentrés au Danemark. Le petit Henrik souffrant de crises d’asthme, ses parents avaient préféré qu’il soit traité par son médecin habituel à Copenhague.

La famille a alors vécu au palais d’Amalienborg car sa villa d’un quartier résidentiel de la capitale était louée jusqu’en juillet, avant de s’établir au château de Schakenborg dans le Jutland. Mi-mai, le prince et les siens ont regagné Paris.

Cet intermède français devait prendre fin en juillet mais le ministère danois de la Défense a annoncé que le prince Joachim qui vient de fêter ses 51 ans, avait été nommé attaché militaire à Paris où il sera agent de liaison. Un contrat de 3 ans renouvelable.

Pas de retour donc au Danemark pour le moment. Les enfants continueront leur scolarité dans une école bilingue français-anglais près du parc Monceau. La princesse Marie devrait effectuer des déplacements ponctuels pour assurer quelques engagements officiels.

Française de naissance, la princesse n’avait pas caché son enthousiasme pour ce changement de vie et espérait que le niveau linguistique des enfants pourrait ainsi s’améliorer car bien qu’elle leur parle depuis leur plus jeune âge en français, ils étaient plus à l’aise en danois et en anglais.

L’indépendance professionnelle des cadets des familles royales est d’autant plus d’actualité. Le cercle royal étant amené à se réduire autour de la personne du monarque et de son héritier.

En Belgique, les enfants de la princesse Astrid sont tous indépendants financièrement, ils ne perçoivent pas de dotation. En Espagne, les sœurs du roi Felipe, les infantes Elena et Cristina travaillent toutes les deux. Idem aux Pays-Bas avec les frères du roi Willem Alexander, le défunt prince Friso et le prince Constantijn.

Au Danemark, en l’absence de la reine sur le sol national, une régence doit être assurée. Le déménagement de Joachim à Paris, avait ainsi conduit la souveraine à attribuer ce pouvoir à sa belle-fille la princesse héritière Mary.