« J’arrive à comprendre que cela a pu choquer » : Vitaa évoque le changement de vie de son amie Diam’s

Invitée aux côtés de Slimane sur le plateau de l’émission de Canal +, Vitaa est revenue sur le départ du « star system » de la rappeuse française, qui avait annoncé officiellement l’arrêt de sa carrière en 2012. Diam’s, Mélanie Georgiades de son vrai nom, s’était confiée à plusieurs reprises sur les souffrances qu’elle a éprouvées suite à sa célébrité, la qualifiant même de malédiction auprès de Mouloud Achour. « Moi je comprends tout à fait cette phrase. Pour avoir vu la malédiction s’abattre sur elle, on sait combien elle a souffert », a assuré Vitaa avant de préciser, « Tout ça, cumulé à la notoriété qu’elle a connue à un moment donné de façon spectaculaire. C’était l’artiste la plus aimée des Français. C’était des tournées en rafale et ça ne s’arrêtait pas ».

Celle qui considère Diam’s comme sa soeur a également évoqué son changement de vie lors de ce break et sa conversion à l’islam. »Personne ne l’a comprise. Je l’ai vue au plus mal et ensuite remonter la pente. Seule. C’était son choix de vie personnel et ça a vraiment été salvateur », a-t-elle avancé. La chanteuse estime ainsi que son amie a « maîtrisé ses démons et ses colères et qu’il n’y a que la foi qui lui a amené ça ».

Pour autant, elle comprend également la surprise que cela a pu suscité : « J’arrive à comprendre combien ça a pu choquer parce que les gens sont passés de ‘Diam’s la rappeuse’ à ‘Diam’s qui arrête la musique, la femme voilée' ». Vitaa estime, elle, que Diam’s mène désormais une vie apaisée auprès de ses enfants, Maryam (née en 2012) et Abraham (né en 2015).