En cas de divorce des Trump, Melania toucherait le pactole

Donald Trump n’est plus président des Etats-Unis, il a fini par l’accepter. Va-t-il dans la foulée perdre aussi son épouse ? Le peu d’égards de Melania pour son mari et les photographes lors de son arrivée en Floride à bord d’Air Force One, derniers instants en tant que Première dame, a suffi à relancer les rumeurs sur le couple Trump.

Personne ne sait ce qu’ils vivent à l’abri des caméras mais lors des apparitions publiques du couple ces dernières années, la tension était palpable. On ne compte plus les mains de Donald repoussées par Melania. Si ces tensions venaient à se concrétiser un jour en divorce, qui repartirait avec quoi ? Le quotidien britannique Daily Mirror s’est penché sur la question.

L’ex-First lady pourrait toucher 50 millions de dollars, soit 41 millions d’euros. Elle pourrait également obtenir la garde de leur enfant de 14 ans, Baron Trump.

Selon le Daily Mirror, Melania toucherait beaucoup plus d’argent que les deux précédentes femmes de Donald Trump. « Si l’ancienne Première dame reste mariée longtemps après avoir quitté la Maison-Blanche, elle pourrait renégocier son contrat de mariage pour obtenir davantage », indique même l’avocate new-yorkaise spécialisée dans les divorces, Jacqueline Newman.

Des « clauses de pénalité » pour mauvaise conduite, la liaison supposée de Donald Trump avec l’actrice Stormy Daniels par exemple, pourraient être inclues dans cet accord, ajoute l’avocat londonienne Jannette Johnson.

Il y a trois ans, Omarosa Manigault-Newman, ancienne directrice des relations publiques de la Maison-Blanche, prédisait déjà la fin du couple présidentiel. Selon elle, Melania « comptait chaque minute » avant de pouvoir quitter Washington et son mari.

Alors que les spéculations fusent, les Trump viennent de fêter leurs 16 ans de mariage.