« Décevant »: le prince Harry rentre aux États-Unis et tourne le dos à la famille royale


Un pas en avant, deux pas en arrière. Malgré les efforts de Kate Middleton pour rapprocher William et Harry, le processus de réconciliation risque bien de durer encore un moment tant les tensions sont vives. Si les spéculations vont bon train quant à la nature de la conversation entre les deux frères aux funérailles de Philip, un autre événement aurait pu marquer le début de la rédemption : les 95 ans d’Elizabeth II ce 21 avril.

 

« Ils n’ont plus confiance en Harry »

Accueilli « froidement », voire complètement ignoré par certains membres de la famille royale, dont la princesse Anne, Harry a préféré prendre la poudre d’escampette la veille de l’anniversaire de sa grand-mère. Selon le Daily Mail, le Prince a déjà rallié sa luxueuse villa de Montecito où Meghan Markle, enceinte de leur 2e enfant, l’attendait. « Décevant », « il n’a honte de rien », « un égoïste »… les Britanniques n’ont pas manqué de faire savoir tout le bien qu’ils pensent d’un tel comportement. Le prince Harry, qui s’est brièvement entretenu avec son père sans que cela soit « constructif », semble de plus en plus isolé. « Ils font de petits pas vers la réconciliation. Mais ils n’ont plus confiance en Harry », a récemment résumé l’expert royauté Dan Wootton.