Comment le Prince Charles a convaincu Harry qu’il n’était pas le fils de James Hewitt, l’amant de Diana

Le prince Harry a grandi dans l’ombre d’une terrible rumeur, bien aidé par les tabloïds britanniques : le jeune fils de Diana n’aurait pas pour père biologique Charles, mais James Hewitt. Roux avec des tâches de rousseur, mais surtout très proche de Lady Di, ce fringuant officier de cavalerie de l’armée britannique devenu amant fait jaser outre-Manche. Au point que le prince de Galles a lui-même dû mettre les points sur les i avec Harry. C’est l’anecdote que l’on trouve dans Battle of Brothers, l’ouvrage de Robert Lancey dont le Mirror a condensé les passages-clés.

« Charles voulait rassurer son fils sur le fait que c’était bien lui, et non Hewitt, qui était son père. (…) Charles a probablement souligné que le calendrier rendait la rumeur impossible, puisque Hewitt n’avait rencontré Diana que deux ans après la naissance d’Harry », lit-on dans le livre. Hypersensible, le frère de William a tout intériorisé durant leur échange, écoutant « attentivement« , mais sans prononcer le moindre mot. Pas de quoi faire taire les bruits de couloir pour autant. Même James Hewitt aura tenté en 2002, souligne Gala. « C’est absolument impossible que je sois le père d’Harry », avait-il martelé à l’époque. Mais la rumeur circule toujours autant sur les réseaux sociaux.