Colin Farrell: le syndrome dévastateur et méconnu dont souffre son fils de 17 ans


Ils n’auraient pas d’autre solution. Colin Farrell et son ex, le mannequin Kim Bordernave, ont officiellement demandé la mise sous tutelle de leur fils James. L’adolescent de 17 ans, qui approche de la majorité à grands pas, souffre en effet du syndrome d’Angelman, maladie peu connue. Selon des documents légaux épluchés par E! News, et relayés par 20Minutes ce 12 mai, l’acteur irlandais de 44 ans souhaiterait devenir son cotuteur. Le but ? Faciliter les décisions médicales et la gestion de ses besoins personnels et financiers.

D’origine génétique, le syndrome d’Angelman est « un trouble sévère du développement neurologique » décelé dans les années 1960. Touchant aussi bien les hommes que les femmes, il peut fortement impacter les capacités du langage et de communication ainsi que la motricité, et peut engendrer des troubles du sommeil voire des crises épileptiques. James lui « ne parle pas et a des problèmes de motricité fine » a affirmé son père dans le dossier. Une situation « qui le rend incapable de s’occuper correctement de sa santé physique et de son bien-être et l’oblige à avoir besoin d’aide pour préparer ses repas, manger, se laver et s’habiller lui-même », lit-on. Une première audience aura lieu le 27 septembre prochain, deux semaines après les 18 ans de James Farrell.