Albert II et Paola peinent à trouver un acquéreur pour leur yacht et décident de revoir leur prix à la baisse

L’Alpa IV, voici le nom du yacht du roi Albert II et de la reine Paola. L’été dernier, le couple royal a décidé de s’en séparer et de le mettre officiellement en vente. Vendu initialement au prix de 1,95 millions d’euros, ce prix vient subitement de baisser à 1,7 million d’euros. Et pour cause, les anciens souverains n’arrivent pas à trouver un acquéreur, ils ont donc été contraint d’enlever 250.000 euros à la somme demandée.

L’Alpa IV a été baptisé ainsi en référence aux premières lettres de leurs prénoms. Albert II et Paola avait navigué à son bord entre 2009 et 2019 sur la Méditerranée. À l’époque, ils avaient fait son acquisition pour la modique somme de 4,6 millions d’euros. L’achat du couple royal avait été très mal perçu en raison de la crise économique que la Belgique traversait.

Au fil des années, le yacht avait continué à susciter la polémique en raison notamment du prix élevé de son entretien, estimé à plus de 230.000 euros par an, et des dépenses liées au carburant. Le souverain avait même tenté de répercuter l’ensemble de ces coûts sur l’État belge. Une demande que le gouvernement belge avait rejetée. « Il a pu enregistrer son bateau comme navire militaire à et n’a donc jamais payé de droits d’enregistrement. La TVA a également été supprimée à l’achat, car il s’agissait soi-disant d’un navire militaire. Les frais d’amarrage de l’Alpa IV sont également pris en charge par l’État belge », a révélé l’expert royal Thierry Debels à nos confrères du Het Laatste Nieuws.

Aujourd’hui, ledit bateau est proposé à la vente par un concessionnaire de bateaux de luxe français. Le yacht peut accueillir jusqu’à neuf convives et quatre membres d’équipage.