À son tour, Monica Lewinsky veut que Beyoncé modifie les paroles à son sujet dans une de ses chansons

Quelques jours après la sortie du septième album studio de Beyoncé « RENAISSANCE », la chanteuse a accepté de changer les paroles de la chanson « HEATED », après avoir utilisé une insulte capacitiste.

Désormais, l’activiste et personnalité de la télévision Monica Lewinsky demande à la chanteuse de modifier les paroles d’une autre de ses chansons, sortie en 2013. Dans un tweet publié ce lundi, Monica Lewsinky a écrit: « uhmm, tant qu’on y est… #Partition. »

Monica Lewinsky a eu une liaison dans les années ’90 avec le président des États-Unis de l’époque, Bill Clinton, alors qu’elle était stagiaire à la Maison Blanche. Le scandale sexuel avait captivé les médias et avait finalement conduit à la destitution de Clinton à la Chambre.

Dans la chanson « Partition » de Beyoncé, parue en 2013, extraite de son cinquième album studio éponyme, elle chante: « Il a arraché tous mes boutons, il a déchiré mon chemisier. Il a Monica Lewinski sur ma robe. »

L’activiste avait déjà fait référence aux paroles de Beyoncé dans sa biographie Twitter, se référant à elle-même comme une « muse du rap ». Puis dans une interview avec Vanity Fair en 2014, dans laquelle elle a écrit sur l’affaire pour la première fois en une décennie, en disant: « Merci, Beyoncé, mais je pense que tu voulais dire ‘Il a ‘Bill Clinton’ sur ma robe, pas ‘Monica Lewinsky’… ».

Monica Lewinsky a par ailleurs déclaré qu’elle n’avait pas officiellement contacté Beyoncé et que les représentants de la chanteuse n’avaient fait aucune déclaration jusqu’à présent sur les paroles.