Washington réitère son soutien au plan d’autonomie au Sahara marocain


Washington réitère son soutien au plan d’autonomie au Sahara marocain

Pour les USA, le Maroc est un «partenaire stable et pourvoyeur de sécurité»

Coopération et Sahara étaient au menu de la visite du chef de la diplomatie américaine. «Nous apprécions le Maroc en tant que partenaire stable et pourvoyeur de sécurité, pour son leadership du Forum mondial de lutte contre le terrorisme et pour son rôle de soutien dans la Coalition mondiale pour vaincre l’EI, notamment en coprésidant le Groupe de réflexion sur l’Afrique de la Coalition et en accueillant la prochaine réunion ministérielle de la Coalition en mai», a indiqué la diplomatie américaine dans un communiqué diffusé à l’occasion de la visite de travail à Rabat du secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken.

Le département d’Etat a rappelé que lors de la dernière session du dialogue bilatéral stratégique, tenue récemment à Rabat, entre le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et la sous-secrétaire d’État américaine, Wendy Sherman, les deux pays se sont aussi engagés à «poursuivre une solide coopération anti-terroriste, y compris contre AQMI et l’EI». Par ailleurs, les Etats-Unis ont réitéré leur position constante sur la question du Sahara marocain, notant que l’initiative d’autonomie proposée par le Maroc est «sérieuse, crédible et réaliste». «Les États-Unis continuent de considérer le plan d’autonomie présenté par le Maroc comme sérieux, crédible et réaliste», et comme une approche pour répondre aux aspirations des populations de la région, indique un communiqué du département d’Eat américain.

A noter que le secrétaire d’État américain est arrivé, lundi soir au Maroc, pour une visite de travail. A son arrivée à l’aéroport de Rabat-Salé, M. Blinken a été accueilli par le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Cette visite, qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui 30 mars, est l’occasion de passer en revue les différents volets d’une coopération solide et multiforme entre deux alliés partageant une vision et des valeurs communes et animés par la même détermination à ouvrir de nouvelles perspectives de partenariat au service du développement et de la paix régionale et internationale, selon un communiqué du Département d’État américain.