Tenu ce jeudi à Rabat : Un Conseil de gouvernement à grande saveur éducative


Tenu ce jeudi à Rabat : Un Conseil de gouvernement à grande saveur éducative

«Le Conseil de gouvernement est purement à saveur éducative ».

Ainsi qualifie, jeudi à Rabat, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, cette grande réunion lors de la conférence de presse qui suit celle-ci. En détail, le conseil a approuvé 3 projets. Il s’agit du projet de décret n°2.22.69 amendant et complétant le décret n°2.02.854 relatif au statut fondamental consacré aux fonctionnaires du ministère de l’éducation nationale. Au menu également, le projet de décret n°2.21.544 amendant et complétant le décret n°2.11.672 relatif à la création et l’organisation des centres régionaux des métiers d’éducation et de formation.

Aussi, le projet de décret n°2.22.71 amendant et complétant le décret n°2.85.732 portant création du centre d’orientation et de planification pédagogique. «De par ces 3 projets, 4 dossiers seront définitivement réglés», avance M. Baitas, également ministre délégué chargé des Relations avec le parlement. A commencer par celui des cadres de l’administration éducative soit les administrateurs tout en fixant les conditions d’accès à cette administration dans les centres régionaux. Il est également question, entre autres, d’affecter les lauréats du cycle de l’administration éducative «au premier grade (échelle 11) du cadre des administrateurs pédagogiques et les lauréats du cycle de formation des cadres de l’administration pédagogique et des cadres de soutien administratif, pédagogique et social au titre des années 2015 à 2020 au même grade à compter de la première année suivant leur débat d’exercice».

Concernant les conseillers en orientation, les lauréats de 2020-2022 se verront «affectés au même grade dès le premier septembre prochain». «Pour les enseignants du primaire et collège chargés d’enseigner en dehors de leur cycle, ils seront affectés au «cadre de professeur de l’enseignement secondaire qualifiant ». Quant aux cadres enseignants ayant des diplômes supérieurs, leur dossier sera traité via des mesures consistant en «la création de postes en vertu de la loi de finances et après via concours».

A propos de ces décrets, Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, indique qu’ils sont «approuvés dans le cadre général de la réforme du système éducatif». «Cette réforme ne peut se faire sans reconsidérer le métier et le corps enseignants», poursuit- il.

Pour lui, ces décrets approuvent également l’accord avec les syndicats « y compris le règlement des dossiers d’actualité». ET ce n’est pas tout !. «Nous travaillons sur un statut fondamental pour juillet prochain», annonce-t-il aussi. L’objectif étant de rendre le système «unifié pour comprendre toutes les catégories».