Sommet arabe : M. Bourita n’a pas quitté la réunion des MAE


Sommet arabe : M. Bourita n’a pas quitté la réunion des MAE

Démarrage des travaux en préparation du Conseil de la Ligue arabe au niveau du Sommet prévu mardi

Il n’est ni dans les us ni dans les coutumes de l’action de la diplomatie marocaine, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, de quitter la salle de réunions, mais de défendre au sein de ces réunions les droits légitimes du Maroc et ses intérêts vitaux.

Intox. L’information selon laquelle le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, aurait quitté le lieu où se tenait la réunion préparatoire des ministres des affaires étrangères du Sommet arabe suite à un différend avec le chef de la diplomatie algérienne est dénuée de tout fondement, contrairement aux allégations véhiculées par certains sites et médias algériens, a affirmé une source diplomatique de haut niveau.

La délégation marocaine est restée dans la salle et a protesté contre le non-respect par une chaîne algérienne de la carte du Royaume, telle qu’elle est reconnue, ce qui a contraint la Ligue arabe à publier une mise au point et la présidence de la séance à présenter des excuses, a ajouté la même source.
Selon la même source, il n’est ni dans les us ni dans les coutumes de l’action de la diplomatie marocaine, conformément aux Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, de quitter la salle de réunions, mais de défendre au sein de ces réunions les droits légitimes du Maroc et ses intérêts vitaux. Il faut préciser que les travaux de la réunion des ministres arabes des affaires étrangères ont débuté samedi en Algérie en préparation du Conseil de la Ligue arabe au niveau du Sommet, prévu mardi prochain.

Le Maroc est représenté à cette réunion par une délégation présidée par le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et composée de l’ambassadeur du Maroc en Égypte et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue des États arabes, Ahmed Tazi, du directeur de l’Orient, du Golfe, des Organisations arabes et islamiques au ministère des affaires étrangères, de la coopération africaine et des MRE, Fouad Akhrif, et du chef de division des Organisations arabes et islamiques au ministère, Abdelali Al-Jahed.

Cette réunion se donne pour objectif de poursuivre la discussion sur le projet d’ordre du jour du Sommet, de formuler le projet de déclaration qui clôturera ses travaux et d’achever l’examen des questions soulevées par les délégués permanents et les hauts responsables au cours des deux derniers jours. Le projet d’ordre du jour du Conseil de la Ligue arabe comprend 19 points, dont les rapports soumis au Sommet arabe, la question palestinienne, le conflit arabo-israélien et ses évolutions, la solidarité et le soutien au Liban, l’évolution de la crise syrienne et de la situation en Libye.

Les ministres arabes des affaires étrangères examinent également la situation au Yémen, le soutien à la paix et au développement au Soudan, le soutien aux Républiques de Somalie et de l’Union de Comores, le dossier de l’occupation par l’Iran des trois îles émiraties, l’ingérence iranienne dans les affaires intérieures des pays arabes, l’adoption d’une position arabe unifiée concernant la violation par les forces turques de la souveraineté irakienne, le maintien de la sécurité nationale dans le monde arabe, ainsi que la lutte contre le terrorisme et le développement du système arabe de lutte contre ce fléau. L’ordre du jour de la réunion comprend aussi des points liés à l’action arabe commune, l’amendement des dispositions du statut du Parlement arabe, en plus des projets de résolutions présentés par le Conseil économique et social, ainsi que la proposition de réforme et de développement de la Ligue arabe.