Ressources halieutiques : Sahara, ce «flagship» de la pêche maritime


Ressources halieutiques : Sahara, ce «flagship» de la pêche maritime

Depuis les trois dernières années, le domaine de la pêche maritime a connu un développement fulgurant.

Il faut dire que la zone atlantique sud couvrant la région du Sahara est caractérisée par la diversité des espèces halieutiques dont la composition et l’abondance sont conditionnées en grande partie par les facteurs hydro-climatiques qui règnent sur la côte ouest-africaine. L’exploitation de cette biodiversité a été à l’origine de l’émergence d’une dynamique d’investissement public et privé dans la région du Sahara dans le domaine maritime.

Ce développement a été rendu possible grâce à de nouvelles stratégies et de nouveaux projets durant les dernières années, notamment la Stratégie Halieutis ou encore le programme «Ibhar». Concrètement, les investissements consentis ont permis l’accroissement des unités de pêche maritime que ce soit la pêche artisanale, la pêche côtière ou la pêche hauturière ainsi que l’augmentation du nombre de pêcheurs exerçant dans les unités de la pêche maritime.

La volonté d’ériger le secteur des pêches maritimes en tant qu’axe stratégique de développement économique et social de la région s’est concrétisée par la réalisation d’investissements spécialisés tant par le secteur privé pour la flotte de pêche et les industries de valorisation, que le secteur public pour les infrastructures d’accueil et d’encadrement. Mais ce n’est pas tout.

L’élément humain a été au centre des préoccupations avec la mise en œuvre de plusieurs projets et actions dédiés. Grâce à des acteurs engagés comme l’ONP (Office national des pêches), le secteur a permis d’atteindre plusieurs objectifs sur les plans économique, social et environnemental. Car le développement d’une pêche durable fait également partie des axes stratégiques développés sur toutes les côtes marocaines y compris dans les provinces du Sud.