Provinces de Larache et Ouezzane: Le ministre Sadiki lance plusieurs projets de développement agricole 


Provinces de Larache et Ouezzane: Le ministre Sadiki lance plusieurs projets de développement agricole 

Le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a effectué, vendredi, une visite de terrain dans les provinces de Larache et d’Ouezzane, au cours de laquelle il a procédé au lancement de plusieurs projets de développement agricole.

Cette visite a porté sur le projet d’aménagement hydro-agricole Dar Khrofa, une unité de surgélation des fruits rouges, l’avancement du Programme national d’économie d’eau en irrigation du périmètre irrigué du Loukkos, et le projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué d’Asjen, ainsi que le suivi du chantier de construction de l’Institut de formation dans les métiers de l’élevage à Bellota.

Elle s’est déroulée en présence du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Mohamed Mhidia, du président du Conseil régional, Omar Moro, du DG de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), Mounir El Bouyoussfi, du président de la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER), du président de la Chambre régionale d’agriculture, de responsables centraux et régionaux du ministère, d’élus et de responsables locaux.

Dans la province de Larache, le ministre et la délégation l’accompagnant, en présence du gouverneur de la province de Larache, Bouassam El Alamine, se sont enquis de l’état d’avancement des travaux d’aménagement hydro-agricole Dar Khrofa.  D’un coût global de plus de 2,8 millions de dirhams (MDH), ce projet s’étend sur une superficie totale de 21.000 hectares et profitera à près de 30.000 agriculteurs.  Cet important projet vise à développer et valoriser l’agriculture dans le bassin du Loukkos, à travers la mobilisation de nouvelles ressources en eau de surface et l’encouragement d’une agriculture irriguée moderne dans le cadre de la stratégie « Génération Green ».  Il permettra d’augmenter le revenu des agriculteurs, d’accroître la valeur ajoutée de 125 MDH à 1 milliard de dirhams (MMDH) annuellement, de créer plus de 8,6 millions de jours de travail durant la phase de réalisation du projet et 1 million de jours de travail après l’achèvement des travaux.

Il est à noter que les travaux de réalisation des principaux canaux sont achevés et que 10.000 Ha ont été aménagés. Ils concernent les secteurs de « Rissana Al Gharbia », « Koudiat Abbou », « Rissana Charkia » et « le Nord de Oued El Makhazine ».

Une visite a été effectuée également aux parcelles de la plantations d’avocatiers et de canne à sucre au niveau du même périmètre.

Dans une déclaration à la presse, M. Sadiki a affirmé que cette visite a été marquée par le lancement de la première tranche de ce projet, s’étendant sur une superficie de 10.000 ha, dont 50% ont commencé effectivement à être irrigués, sur un total de 21.000 hectares, notant que ce projet permettra de porter la superficie irriguée du périmètre du Loukkos à environ 44.000 hectares.

Le ministre a souligné que les bénéficiaires du projet sont les petits agriculteurs, notant que les terres ont été, de manière collective, équipées de technologies modernes, qui permettront de changer le paysage agricole de la région, contribuer à l’introduction de cultures génératrices de revenus et à haute valeur ajoutée et d’apporter des investissements supplémentaires, notamment avec le lancement prochain des travaux de l’Agropole du Loukkos à Larache.

Le ministre a, par ailleurs, visité une unité de valorisation des fruits rouges d’une capacité de 16.000 T/an, dont 100% de la production est destinée à l’export, pour un investissement dépassant les 32 MDH.  Cette unité, qui emploie plus de 2.500 travailleurs et travailleuses, est un complexe agricole de nouvelle génération pour la filière des fruits rouges.

La filière comprend la fraise, les framboises et les myrtilles et connait un important développement dans la région du Loukkos, où elle représente environ 80% de la production et 60% de la superficie nationale.

Le secteur des fruits rouges permet de réaliser un chiffre d’affaires annuel de 4 MMDH et de créer plus de 6,5 millions de journées de travail. Par ailleurs, 90% de la production, estimée à 180.000 tonnes, est destinée à l’export vers plus de 40 pays à travers le monde, notamment en Europe, Canada, Amérique, Afrique et aux pays du Golfe.

Le ministre et la délégation l’accompagnant ont également visité le chantier se rapportant aux travaux en cours de la deuxième tranche du Programme national d’économie d’eau en irrigation du périmètre irrigué du Loukkos.  D’un coût global de plus de 725 MDH, le projet couvre une superficie de 23.000 hectares et profitera à plus de 8.166 bénéficiaires. Il vise à préserver les ressources en eau, à introduire des cultures à haut rendement et à renforcer les capacités techniques des agriculteurs pour l’utilisation rationnelle de l’eau d’irrigation.  Ce projet devrait réaliser une économie d’eau d’irrigation de 30 à 50% et une économie d’électricité de 20 à 30%.

Dans la province d’Ouezzane, M. Sadiki et la délégation l’accompagnant, en présence du gouverneur de la province d’Ouezzane, Mehdi Chalabi, ont visité le projet d’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué d’Asjen, qui comprend les communes territoriales de Asjen, Masmouda et Mzefroune.

D’un investissement global de plus de 600 MDH, le projet s’étend sur une superficie de 2.500 ha, au profit de 5.000 agriculteurs. Il vise la valorisation des ressources en eau, l’extension de l’irrigation au goutte-à-goutte sur une superficie de 2.500 ha, l’intensification et la valorisation de la production agricole en plus de l’amélioration du rendement des cultures.  Il va également permettre d’augmenter le revenu de l’agriculteur de 5.000 dirhams à 30.000 dirhams/Ha, en plus de la création de 1 million de journées de travail par an au cours des travaux et à valoriser l’eau d’irrigation à 15 Dh/m3.

A cette occasion, le ministre a procédé au lancement de l’opération d’irrigation, au niveau du périmètre irrigué Asjen, d’un périmètre de plantations de grenadiers sur une superficie de 600 ha, et pris connaissance du Plan agricole de la province d’Ouezzane, dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie « Génération Green 2020-2030 ».

Sadiki a, à cet égard, souligné que cette visite a porté sur plusieurs projets visant à mettre en oeuvre la Stratégie « Génération Green », notamment l’aménagement hydro-agricole du périmètre irrigué d’Asjen (province d’Ouezzane), et le lancement de l’opération d’irrigation sur une superficie de 2.000 hectares dans le cadre du soutien à l’agriculture solidaire, en plus de permettre à plus de 5.000 agriculteurs de recourir à l’irrigation au goutte-à-goutte, relevant que ce projet contribuera à augmenter les revenus des bénéficiaires, valoriser les produits agricoles et promouvoir l’agriculture solidaire, en plus de la plantation de fermes avec des arbres fruitiers. Par ailleurs, le ministre s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de construction de l’Institut de formation dans les métiers de l’Elevage au niveau de Bellota (commune d’Ain Beida).

D’un coût global de plus de 44,7 MDH, l’institut s’étend sur une superficie de plus de 14.000 m2, dont 4.120 m2 couverts.

Cet institut vise à renforcer les infrastructures de formation aux métiers agricoles et à promouvoir le partenariat avec les professionnels du secteur de l’élevage caprin et la valorisation des produits.  Il permettra la formation annuelle de 322 jeunes dans les domaines de l’élevage caprin et la valorisation, en plus d’offrir des opportunités pour favoriser l’emploi et l’insertion professionnelle des jeunes ruraux dans le domaine des techniques d’élevage.