Promotion de l’emploi : La GIZ forme de jeunes femmes rurales en e-commerce


Promotion de l’emploi : La GIZ forme de jeunes femmes rurales en e-commerce

Elle cible des porteuses d’activités liées à la commercialisation de produits du terroir et l’artisanat 

Pour réduire de façon drastique le chômage des jeunes dans le monde rural, l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ), à travers la 3ème phase de son projet «Promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural » (PEJ ), lance un appel à manifestation pour former au moins 80 jeunes femmes dans 5 provinces : Ifrane, Sefrou, Taounate, Beni Mellal et Khénifra. L’objectif étant de renforcer les capacités de commercialisation digitales de femmes rurales âgées de 15 à 35 ans, porteuses d’activités économiques liées à la commercialisation de produits du terroir. «Les jeunes femmes ciblées peuvent être actives dans des coopératives d’intérêt économique ou comme auto-entrepreneures ou propriétaires d’une société à associé unique ou encore des personnes individuelles ayant un potentiel de formaliser leur activité », lit-on dans le document. Et d’expliquer: «les produits concernés sont les produits du terroir au sens classique et les produits de l’artisanat global». A cet effet, les bénéficiaires vont bénéficier d’une formation adaptée à leurs besoin spécifiques et leurs capacités d’apprentissage.
Notons que le projet «Promotion de l’emploi des jeunes en milieu rural» (PEJ) est mis en œuvre par GIZ en partenariat avec le ministère de l’inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec). Ce projet a mis en place «une approche intégrée de promotion de l’emploi pour le milieu rural agissant à la fois sur l’offre et la demande, ainsi que sur le fonctionnement du marché du travail, et ce conformément aux orientations stratégiques du plan national de promotion de l’emploi (2017-2021) et du plan de développement de l’Anapec (2016-2020). Ce dispositif a permis à l’Anapec d’élargir pour la première fois ses services au monde rural. Pendant ses deux premières années, le projet, note la même source, a développé et mis en place avec succès, dans 9 provinces des régions pilotes de Fès-Meknès, et Beni Mellal-Khenifra en se basant sur une démarche d’observation du marché de l’emploi, un accompagnement de proximité en faveur des jeunes entrepreneurs et chercheurs d’emploi, principalement à travers des espaces d’orientation professionnelle, des mesures destinées à renforcer l’employabilité des jeunes via des formations adaptées au milieu rural.