M.Akhannouch: Le Maroc, l’un des pays africains résolument engagés à mettre fin aux disparités sociales et territoriales

Le Royaume du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et en application des principes Constitutionnels relatifs à la bonne gouvernance et du programme gouvernemental, se veut l’un des pays africains résolument engagés à mettre fin aux disparités sociales et territoriales, et à garantir une vie décente pour l’ensemble des citoyens et des citoyennes, a affirmé mardi à Marrakech, le Chef du Gouvernement, M. Aziz Akhannouch. 

« C’est pour cette raison que le Souverain a veillé au lancement d’un Nouveau Modèle de Développement (NMD) basé sur une approche participative et inclusive. Cette même démarche est celle adoptée par notre gouvernement dans le cadre des différentes réformes qu’il mène en y associant l’ensemble des composantes de la société marocaine, entre autres, les partis politiques, les syndicats et la société civile, ce qui illustre clairement l’engagement du Royaume à la faveur des principes du Gouvernement Ouvert », a ajouté M. Akhannouch dans une allocution par visioconférence, à l’ouverture des travaux de la rencontre régionale Afrique et Moyen Orient du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO).

Et de poursuivre que le Maroc a hissé le développement ouvert au rang de mécanisme participatif visant la réalisation du nouveau chantier de développement et ce, en partant du fait que le développement constitue une responsabilité collective entre l’Etat et les autres acteurs et intervenants des secteurs public et privé, de la société civile, ainsi que des centres de formation et de recherches.

Dans la foulée, M. Akhannouch n’a pas manqué de rappeler que le gouvernement veille à placer le citoyen au coeur de ses préoccupations, tout en l’érigeant en partenaire essentiel dans la recherche de solutions aux défis sociétaux qui le concernent de manière directe, ce qui permettra de répondre à ses besoins et par conséquent, d’améliorer la qualité des services publics, en tant que l’un des piliers fondamentaux de l’Etat social, et de renforcer davantage la confiance entre le citoyen et l’administration.

« Le développement ouvert repose essentiellement sur les principes de transparence, de responsabilité, et de participation citoyenne, tout en tirant profit de la transition numérique. Il s’agit de principes qui ne sont nullement étranges au processus démocratique au Maroc, car largement adoptés par le passé lors de plusieurs étapes historiques, à l’instar des travaux de l’Instance Équité et Réconciliation (IER), de la Concertation autour de la Constitution ou encore de l’association des citoyens dans le processus de préparation du Nouveau Modèle de Développement (NMD) », a expliqué le Chef du Gouvernement.

« Nous considérons la rencontre régionale Afrique et Moyen Orient du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), une véritable étape historique en vue de renforcer les liens de partenariat et de coopération entre les pays de la Région, membres du PGO, à travers la création et la consolidation de réseaux continentaux d’échange d’expériences et de bonnes pratiques », a estimé M. Akhannouch.

Il s’agit, en outre, d’un appel à l’ensemble des pays de l’Afrique et du Moyen Orient à faire montre de mobilisation et d’adhésion au chantier d’ouverture et ce, en adéquation avec le contenu du Discours Royal de 2018 à Nouakchott, adressé aux présidents des Etats et Gouvernements de l’Union Africaine (UA) et qui souligne la nécessité d’un engagement politique crédible, la conjugaison des efforts sur le plan de l’action gouvernementale, et la participation civique », a conclu M. Akhannouch.

Placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette rencontre est organisée à l’initiative du Royaume du Maroc, et en collaboration avec le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO).

Cet événement qui réunit des leaders du gouvernement ouvert et des parties prenantes de la région de l’Afrique et du Moyen-Orient, y compris les partenaires internationaux clés, se fixe pour objectifs de renforcer l’ambition collective, de dynamiser la communauté et d’échanger les expériences.

Il vise aussi à promouvoir les valeurs fondatrices de l’Open Government Partenership (OGP), en particulier la transparence de l’action publique et son ouverture à de nouvelles formes de concertation et de collaboration avec la société civile, en s’appuyant notamment sur le numérique et les nouvelles technologies.

La rencontre de cette année qui rassemble quelque 500 personnes, s’articule autour de l’exploitation des approches du « gouvernement ouvert » pour renforcer la prestation des services publics dans la région.

Lors de ce conclave, les participants auront à partager leurs expériences et leurs meilleures pratiques dans les domaines de l’innovation numérique, de l’accès à la justice et de la participation civique.