Le ministère de l’éducation nationale rassure


Le ministère de l’éducation nationale rassure

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a démenti les informations rapportées sur des difficultés entravant le programme national de généralisation et de développement du préscolaire, affirmant qu’il s’agit d’«allégations dénuées de tout fondement». Réagissant à ce qui a été rapporté par certains journaux et sites électroniques, le ministère indique avoir présenté le bilan de la première année de mise en œuvre de ce programme le 18 juillet 2019 et a rendu public un communiqué officiel à ce sujet. «Prétendre que le projet de l’éducation inclusive rencontre des difficultés est tout à fait infondé, car comment peut- on dresser une évaluation d’un programme qui se trouve encore dans sa première phase de mise en application sachant qu’il n’a démarré que le 26 juin 2019», a précisé le département dans un communiqué.S’agissant du projet «enseignement et sport», le ministère a rappelé s’être engagé à lancer la phase d’expérimentation au titre de l’année scolaire 2019-2020 au niveau des académies régionales de Casablanca-Settat et Tanger- Tétouan-Al Hoceima. Les lycées dédiés aux sections sportives au niveau des deux académies devront accueillir la première promotion de la filière précitée à partir du mois en cours. Dans le souci d’une mise en oeuvre optimale de ces projets, l’inspection générale du ministère a procédé à une évaluation périodique afin d’assurer un accompagnement pratique des programmes en cours, de déterminer les contraintes à surmonter et de formuler des propositions à cet effet. Dans le même contexte, la même source fait savoir que toutes les données relatives aux projets réalisés à l’échelle des régions sont collectées par le biais des académies et des directions provinciales, rappelant la mise en place du système informatique «Raid» pour un suivi rigoureux de ces programmes.