Le Maroc et l’UE déterminés à renforcer leur coopération


Le Maroc et l’UE déterminés à renforcer leur coopération

Entretiens entre le chef du gouvernement et le vice-président exécutif de la Commission européenne en charge du commerce

Vers un renforcement des relations économiques entre le Maroc et l’UE. En effet, le raffermissement de la coopération économique et des échanges commerciaux entre le Maroc et l’Union européenne a été au centre des entretiens, mercredi à Marrakech, entre le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et le vice-président Exécutif de la Commission européenne en charge du commerce, Valdis Dombrovskis.

Lors de cette réunion tenue en marge de la 31ème assemblée générale (AG) annuelle de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), les deux parties ont examiné les moyens à même de promouvoir la coopération bilatérale dans une multitude de secteurs économiques clés.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de ces entretiens, le chef du gouvernement a indiqué que cette rencontre est d’une importance majeure dans la mesure où l’Europe représente un partenaire stratégique du Royaume en matière des échanges économiques et commerciaux.
Ces discussions, tournées vers l’avenir, ont porté notamment sur les domaines de l’agriculture et des énergies vertes, a-t-il fait savoir, mettant en avant l’importance du renouvellement des relations commerciales entre les deux parties.

Et de souligner l’importance d’explorer des pistes pour renforcer davantage ces liens, ajoutant que l’organisation des forums conjoints et de rencontres dans l’avenir serait utile pour exposer les potentialités des deux parties, dans le cadre d’une coopération win-win.
De son côté, M. Dombrovskis a relevé que les échanges commerciaux Maroc-UE et les relations d’investissement empruntent une tendance haussière, précisant que ces échanges ont retrouvé, voire dépassé leur niveau pré-Covid.

Ainsi, les discussions ont porté sur les moyens permettant d’assouplir les échanges commerciaux et la réalisation des investissements rentables, a-t-il ajouté, rappelant, à cet égard, le rôle primordial de la zone de libre-échange durant plus de 20 ans, en matière de promotion des liens commerciaux entre les deux partenaires.
La coopération dans le domaine des énergies renouvelables a également été au cœur de ces entretiens, a fait savoir M. Dombrovskis, notant que le Royaume recèle un énorme potentiel dans ce domaine qui suscite un intérêt grandissant de la part de l’UE.
Le chef du gouvernement s’est également entretenu en marge de cette assemblée générale avec la présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, Odile Renaud-Basso.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, la 31ème assemblée générale de la BERD, se poursuivant jusqu’au 12 mai à Marrakech, réunit les représentants des 73 pays et actionnaires institutionnels de la Banque, dont le Maroc.
Premier rassemblement physique de la BERD depuis Sarajevo en 2019, cet événement, placé sous le thème «Relever les défis dans un monde turbulent», se veut une occasion pour débattre des défis mondiaux tels que le soutien à la croissance économique, la lutte contre le changement climatique et le renforcement de l’environnement des affaires dans les régions où la Banque investit.