Le gouvernement mobilisé pour la mise en oeuvre optimale du chantier de la protection sociale


Le gouvernement mobilisé pour la mise en oeuvre optimale du chantier de la protection sociale

Aziz Akhannouch a présidé lundi les travaux de la commission de pilotage

Le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, a affirmé, lundi à Rabat, que le gouvernement a entamé les différentes mesures pour la mise en oeuvre optimale du chantier de la protection sociale dans le projet de loi de Finances 2023. Présidant les travaux de la commission de pilotage de la mise en oeuvre du chantier de la protection sociale, M. Akhannouch a indiqué que le gouvernement, après le parachèvement de l’extension de l’assurance maladie obligatoire à tous les non-salariés et à leurs ayants droit, a entrepris les différentes mesures pour la mise en oeuvre optimale de ce chantier dans le PLF 2023, en allouant près de 9,5 milliards de dirhams destinés à couvrir les charges de souscription à la couverture maladie obligatoire pour les personnes incapables de payer les frais d’adhésion, afin d’assurer leur accès aux services de santé dans les secteurs public et privé.

Cette mesure permettra à près de 4 millions de familles vulnérables, à partir du 1er décembre 2022, de bénéficier du même panier de soins et des mêmes modalités de paiement, dont bénéficient les fonctionnaires des secteurs public et privé dans les établissements de santé, a-t-il indiqué au cours de cette rencontre qui vise à identifier les mesures phares qui seront prises pour poursuivre la mise en oeuvre du chantier de la protection sociale selon le calendrier fixé.

A cette occasion, M. Akhannouch a rappelé les Hautes instructions royales relatives à la généralisation de la couverture médicale d’ici à la fin 2022, et l’adoption sans délai du Registre social unifié comme mécanisme de ciblage, notant que son gouvernement ambitionne d’être un gouvernement de l’Etat social, sous la conduite clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cette rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit, du secrétaire général du gouvernement, Mohamed Hajoui, de la ministre de l’économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, et du ministre de la santé et de la protection sociale, Khaled Aït Taleb, outre le directeur général de la Caisse nationale de la sécurité sociale, Hassan Boubrik.