Le BCIJ démantèle une cellule terroriste liée à Daech

Le BCIJ démantèle une cellule terroriste liée à Daech

Mettant en échec ses plans imminents et extrêmement complexes

Dans le cadre des efforts inlassables visant à neutraliser les menaces terroristes et préserver le Royaume contre les plans destructeurs sur lesquels misent les organisations terroristes, le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a réussi, sur la base de renseignements précis, à démanteler une cellule terroriste affiliée à l’organisation dite «Etat islamique», mettant en échec ses plans imminents et extrêmement complexes ayant des liens dans plusieurs villes marocaines. Ces opérations de sécurité, exécutées simultanément dans les villes de Tanger, Tiflet, Témara et Skhirat, aux premières heures de jeudi, ont abouti à l’arrestation de cinq extrémistes âgés entre 29 et 43 ans, indique un communiqué du BCIJ, ajoutant que l’un des suspects interpellé à Tiflet a opposé une résistance violente.

Tentant d’exposer des éléments de l’Intervention rapide à une agression terroriste, il a grièvement blessé l’un d’eux au niveau de l’avant-bras à l’aide d’un outil tranchant, avant d’être interpellé après des tirs de balles de sommation et des bombes sonores. Un autre suspect interpellé dans la ville de Témara, poursuit la même source, a tenté de se faire exploser à l’aide d’une grande bonbonne à gaz, affichant à son tour une résistance violente, ce qui a obligé les éléments d’Intervention rapide à tirer quatre balles, des bombes sonores et des bombes fumigènes afin de brouiller la vision du suspect, permettant ainsi de neutraliser le danger et de mettre en échec ses menaces terroristes.

Les perquisitions et les opérations de ratissage menées dans des locaux et appartements exploités par les mis en cause comme lieux sécurisés et base arrière de soutien logistique ont permis de saisir 3 ceintures explosives contenant des tubes pour charger des objets explosifs, 15 bouteilles contenant des matières chimiques suspectes, 2 détonateurs électriques, du matériel électronique, des poudres chimiques et des câbles électriques, précise le BCIJ.