L’agrégation agricole en débat à Tanger


L’agrégation agricole en débat à Tanger

L’agrégation agricole a été au cœur d’un séminaire tenu mardi 15 novembre à Tanger. Organisé par l’Agence pour le développement agricole (ADA) en étroite collaboration avec la direction régionale de l’agriculture de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui au Programme national d’économie d’eau d’irrigation (PAPNEEI-2), financé par la Banque africaine de développement (BAD), dans les périmètres irrigués du Loukkos et des Doukkala.

L’événement a été, en effet, marqué par la participation effective des agrégateurs actuels et potentiels de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ainsi que les représentants des directions centrales et régionales du département de l’agriculture et de la BAD. Les échanges ont porté sur l’agrégation agricole comme étant une solution idoine pour la valorisation de l’eau d’irrigation et la promotion des chaînes de valeur. «Ce séminaire a constitué, d’une part, une occasion pour présenter les efforts déployés par le département de l’agriculture au niveau du périmètre du Loukkos, d’autre part, une opportunité pour présenter les potentialités de production et d’investissement dans des projets d’agrégation agricole de nouvelle génération dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 qui prévoit au niveau de son premier fondement relatif à la priorisation de l’élément humain le lancement d’une nouvelle génération de projets d’agrégation innovants», apprend-on de l’ADA. Pour rappel, le PAPNEEI-2 est piloté avec une approche moderne et dynamique axée filières. Il consiste en la mise en place et la modernisation des infrastructures d’eau d’irrigation sur une superficie de près de 26.000 hectares avec un système d’irrigation localisée, de même que des activités de valorisation de l’eau d’irrigation et de renforcement des capacités des différentes parties prenantes.