La récole et la commercialisation des coquillages d’Imi Ouaddar interdites

La récole et la commercialisation des coquillages d’Imi Ouaddar interdites

En raison de la présence élevée de biotoxines marines 

Le Département de la pêche maritime a pris la décision d’interdire la récolte et la commercialisation des coquillages issus de la zone conchylicole classée Imi Ouaddar relevant de la circonscription maritime d’Agadir, et ce jusqu’à épuration totale du milieu. C’est ce que dévoile un communiqué du Ministère l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. En effet, cette mesure a été prise sur la base des résultats d’analyses effectuées par l’Institut national de recherche halieutique (INRH) au niveau de la zone conchylicole classée Imi Ouaddar relevant de la circonscription maritime d’Agadir qui ont dénoté la présence de biotoxines marines dans les coquillages à des teneurs anormales. La tutelle recommande par ailleurs aux consommateurs de ne s’approvisionner qu’en produits conditionnés, portant les étiquettes sanitaires d’identification et commercialisés dans les points de vente autorisés (marchés officiels). Il est à préciser que les coquillages colportés ou vendus en vrac ne présentent aucune garantie de salubrité et constituent un danger pour la santé publique, conclut le communiqué.