La première édition récompense quatre projets en faveur de l’autonomisation des femmes


La première édition récompense quatre projets en faveur de l’autonomisation des femmes

Un hackaton sur l’IA organisé par l’UM6P et ONU Femmes

Quatre projets axés sur l’intelligence artificielle en faveur des femmes ont été primés le 9 novembre 2022 lors de la cérémonie d’inauguration du dôme de l’IA de l’Université Polytechnique UM6P. En effet, AI movement de l’Université Polytechnique UM6P, en partenariat avec l’entité des Nations Unies pour l’égalité entre les sexes (ONU Femmes), ont lancé la première édition du «hackaton sur l’intelligence artificielle comme vecteur d’autonomisation des femmes et d’égalité des genres». 50 projets ont été ainsi soumis pour la plupart par des étudiants et des chercheurs-ses marocains résidant au Maroc et à l’étranger. Les projets gagnants ont été primés sur la base de critères portant essentiellement sur l’impact positif, la solidité scientifique et technique, l’évolutivité et la scalabilité ainsi que la composition de l’équipe. Ainsi, le premier prix a été décerné ex aequo au projet Mobile Application for Maternal Health «Mamah» et «TarjWoman». «Mamah» ambitionne de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. Cette solution est basée sur un robot social (une assistante virtuelle) qui interagit avec les femmes enceintes pour les sensibiliser, les orienter et prévenir les comportements à risque. Pour sa part « TarjWoman » est une application mobile permettant aux femmes analphabètes d’avoir accès à la lecture de leurs documents personnels sans avoir recours à une tierce personne. La solution permet, via une borne et à travers un scan de document, de recevoir une audio synthétisant le contenu du document scanné. La solution proposée ambitionne d’être déployée dans tous les dialectes du pays. Le deuxième prix a été attribué à une solution sur la sécurité des femmes. Il s’agit d’une application mobile qui permet aux femmes de signaler les lieux où elles sont victimes d’agressions ou de harcèlement sexuel, de demander de l’aide aux autres utilisateurs et de remonter les incidents aux services de police. Le troisième prix concerne une application de détection précoce et de dépistage du cancer de sein basée sur des images prises à l’aide d’un smartphone et de modèles d’apprentissage profond. Enfin, un prix hors catégorie «Coup de cœur» a été décerné au projet «ISYS» portant sur la précarité menstruelle des jeunes filles et permet de les aider à gérer leurs corps.