La grand-messe des femmes chefs d’entreprises à Marrakech


La grand-messe des femmes chefs d’entreprises à Marrakech

Le 69ème Congrès mondial FCEM 2022 se déroule du 2 au 4 novembre

Le 69ème Congrès mondial FCEM (Femmes chefs d’entreprises mondiales) se tient du 2 au 4 novembre 2022 à Marrakech sous le thème «Une croissance durable plus forte, ensemble». Des rencontres 100% business sont au programme de cette édition qui met l’accent sur le patrimoine lors de deux soirées culturelles de gala aux thèmes évocateurs de «Berber nomad» et de «Caravan serail». Ainsi, une cérémonie des Awards FCEM décernés à des FCE qui ont brillé en 2021 est organisée. Cette grande rencontre de l’entrepreneuriat féminin réunit des délégations de pas moins de 35 pays. Au total quelque 500 participantes internationales en provenance des 5 continents et de toutes les régions du Maroc prendront part à ce rendez-vous annuel organisé par l’AFEM, association hôte de ce 69e congrès.
Il s’agira lors des séances et panels de débattre des sujets majeurs pour l’entrepreneuriat féminin comme l’économie circulaire, le développement durable, la croissance durable, la social innovation ou encore la green tech. L’occasion sera également donnée à l’AFEM de signer en marge du congrès des conventions (FCE Monde et le forum francophone des affaires FFA ainsi qu’avec la BERD et l’Union européenne).
Pour Marie Christine Oghly, présidente de la FCEM, «le Congrès mondial des femmes chefs d’entreprises est le plus grand événement de notre Association. Chaque année, cette rencontre attendue par l’ensemble de nos membres dans les 5 continents donne à l’entrepreneuriat féminin une vitrine exceptionnelle. Elle permet de réunir pour échanger, réfléchir, des femmes du monde entier afin de réaffirmer leur engagement pour promouvoir la solidarité, l’amitié, la compréhension culturelle et le partage d’expériences, le savoir-faire et les idées. C’est un moment privilégié pour faciliter le développement des affaires, les partenariats et le commerce ainsi que favoriser la croissance professionnelle et le développement des compétences en affaires, et encourager les femmes à créer leur propre entreprise». De son côté Leila Doukali, présidente de l’AFEM, affirme : «Aujourd’hui encore et depuis deux décennies, l’AFEM poursuit sa principale mission qu’est le soutien et le renforcement de l’initiative entrepreneuriale au Maroc. Le thème de cette 69e édition du congrès FCEM n’est pas fortuit. En effet notre pays recense de nombreux projets structurels, affiche et entreprend une politique d’ouverture de notre tissu industriel caractérisé notamment par la volonté de multiplication des accords de libre-échange afin d’assurer la diversification des offres et des marchés. Une démarche à saluer pour notre écosystème entrepreneurial afin de renouer avec la croissance dans un climat traumatique de post-Covid, plus que jamais des alliances sont nécessaires autour de projets gagnant-gagnant. Nous, AFEM, avons un engagement sans faille de contribuer à cette croissance, celui d’une croissance durable et inclusive». Il faut dire que l’égalité des genres est un prérequis pour atteindre les objectifs ODD fixés en 2030. Toutefois, les femmes restent confrontées à de nombreux obstacles pour créer et développer leurs projets entrepreneuriaux.
Pour les femmes, l’accès au financement et à la technologie est encore plus difficile. Les femmes entrepreneures et l’argent : une relation paradoxale ? Est-il toujours urgent de continuer à mettre en place un financement «genré» ? Quel rôle joue l’entrepreneuriat dans l’autonomisation économique des femmes ? Comment aligner l’ensemble des programmes, initiatives… pour proposer un «Funding fast track» ? Comment «embarquer» davantage les femmes entrepreneures suite à cette tendance incontournable qui fait converger technologie et «green business» ? Comment en faire un levier de basculement pour des résultats rapides et durables ? Comment articuler les différents dispositifs mis en place par les acteurs du public, du privé et des ONG pour que «ça marche» ? Comment faciliter l’éclosion d’un écosystème d’innovation, propice à l’accélération d’un business au féminin ? Quelles initiatives majeures sont à mettre en exergue ? Autant de questions débattues par les expert(e)s présent(e)s lors de cette édition.