La foire de Casablanca transformée en hôpital de campagne : 700 lits à 45 millions DH

La foire de Casablanca transformée en hôpital de campagne : 700 lits à 45 millions DH

Les efforts précautionneux et préventifs déployés par le pays pour faire face au Covid-19 se consolident. Dans ce sens, les autorités locales de la région de Casablanca-Settat ont décidé de créer «un hôpital de terrain équipé de tous les matériels médicaux nécessaires». Cette décision, qui se veut de mettre davantage de mettre en œuvre des projets consolidant la situation sanitaire territoriale, est prise en partenariat avec le Conseil de la région, les Conseils de la commune et préfectoral de Casablanca ainsi que la direction régionale de la santé. L’objectif étant, selon les initiateurs, de «consolider la capacité d’accueil des hôpitaux».

 Une surface de 20.000 m2 pour 700 lits

Cet hôpital «provisoire», consacré aux patients souffrant du Coronavirus, sera, selon la même source, construit à l’office des foires et expositions de Casablanca (OFEC). «L’hôpital de terrain sera équipé, sur une surface de 20.000 m2, de 700 lits», précis la même source. L’ensemble de cette surface sera divisé en 4 grands espaces sous formes de pavillons séparées. «Chaque espace aura son propre personnel», détaillent les initiateurs en rappelant que les services sanitaires seront, à leur tour, séparés. De plus, cet hôpital abritera des chambres à pression négative installées aux entrées principales. Un appareil de traitement d’air sera également mis en place afin de «renouveler» l’air dans les quatre pavillons. Mieux encore, la préfecture prévoit de créer un parking en-dehors de la foire afin d’abriter les salles de consultations, de repos, les bureaux des médecins outre les sanitaires et salles de bains consacrés aux personnels médicaux en plus de pièces individuelles destinées aux ressources humaines et médicales y travaillant.

 Un investissement de 45 millions DH en 2 semaines

Ce chantier sera, selon la même source, réalisé en «deux semaines pour un investissement global de 45 millions DH». Un financement conjoint étant consacré à cet effet par le Conseil de la région, la commune et le Conseil préfectoral de Casablanca. «Les travaux ont déjà commencé samedi 4 avril», ajoute la même source, en rappelant que ce démarrage est supervisé par le gouverneur des arrondissements d’Anfa en coordination avec la direction régionale de la santé. De surcroît, deux sociétés de développement local ont été chargées de veiller sur la réalisation de cet hôpital de terrain provisoire.