La 1ère édition de «Rabat jeunesse» présentée ce vendredi : 220 compétitions de football disputées dès ce 26 novembre dans 24 terrains de proximité


La 1ère édition de «Rabat jeunesse» présentée ce vendredi : 220 compétitions de football disputées dès ce 26 novembre dans 24 terrains de proximité

Dès ce 26 novembre, 220 compétitions de football seront disputées ce week-end dans 24 terrains de proximité à Rabat.

Les précisions sont faites vendredi dans la capitale par le directeur de la société Rabat Animation, Brahim Chana lors d’une conférence consacrée, dans la capitale, à la présentation de la 1ère édition du grand événement «Rabat jeunesse». Une manifestation qui se veut, entre autres, d’accompagner la participation du Maroc à la Coupe du monde. Un fait planétaire exalté par l’ensemble des intervenants à cette rencontre. L’occasion pour le responsable de présenter d’autres chiffres.

30% des participants sont féminins

«30% des groupes participants en compétitions sportives sont féminins. C’est un grand nombre à Rabat», détaille M. Chana qui révèle une couverture totale des terrains, soit ceux de la corniche et des quartiers populaires y compris éventuellement ceux dans les écoles. De plus, il n’y a pas que le foot. D’autres disciplines notamment le handball, le basketball, le volleyball, le beach ball, les sports urbains et le cross training font partie de cette édition. «Dès la semaine prochaine, les compétitions des sports collectifs et individuels seront lancés», ajoute-t-il. Plus en détail, 193 équipes féminines sont programmées en sports collectifs aux côtés de 940 masculines. En sports individuels, 54 participants sont de sexe féminin et 125 le sont de sexe masculin. En tout, 8400 participants formant 1133 équipes prendront part à ces compétitions. A eux seuls, le cross-fit et les sports urbains rassembleront 179 jeunes dont 54 filles. Par district, 113 candidats sont issus d’Agdal-Riyad, 494 d’El Youssoufia, 576 de Yaacoub El Mansour, 101 de Hassan et 28 de Souissi pour former un total de 1312. Et ce n’est pas tout ! cette manifestation est marquée par des «concours artistiques». «50% des participants dans cette catégorie, parmi les 677 candidats, sont de sexe féminin», avance-t-il en rappelant leur lancement dès la semaine prochaine aussi. Mieux encore, les personnes en situation de handicap ne sont pas en reste. «Des compétitions seront consacrées à cette catégorie dès la prochaine édition», ajoute l’orateur qui organise cet événement aux côtés d’autres partenaires notamment la Fondation CDG, la commune de Rabat, la wilaya de la région et le ministère de la jeunesse, de la culture et de la communication outre le ministère de l’éducation nationale avec son académie régionale.

Des participants jusqu’à 35 ans

Egalement de la partie, le directeur de cette académie, Mohamed Aderdour, précise davantage l’âge des participants. «Ce sont des élèves de plus de 10 ans qui y prennent part. Les participants ont jusqu’à 35 ans. Il y en a ceux qui ont postulé en tant qu’élèves en écoles ou membres d’associations ou encore citoyens», explicite-t-il en se félicitant du nombre de 8400. Pour lui, cette participation est «sans précédent». Le tout en mettant en avant «une nouvelle approche» pour cette grand-messe qui englobe aussi les médias puisque la meilleure couverture médiatique sera également consacrée. Par l’occasion, il ne manque pas de s’exprimer sur «la veille du wali de la région pour le succès de cet événement». A propos de l’état de certains terrains de proximité, M. Aderdour considère que cette manifestation est d’un bon apport pour ces lieux. « Il est vrai que certains ont besoin de quelques restaurations. Mais c’est déjà positif », estime-t-il. L’objectif ultime étant, pour lui, de véhiculer des valeurs, lutter contre le hooliganisme voire de faire de Rabat une ville sportive aussi.