Hausse de 6% du produit net bancaire à fin septembre


Hausse de 6% du produit net bancaire à fin septembre

Crédit du Maroc affiche des indicateurs probants au troisième trimestre. Le bilan arrêté à fin septembre 2022 laisse apparaître un produit net bancaire consolidé en progression soutenue.

Il s’est accru de 6% pour atteindre 1,92 milliard de dirhams à fin septembre. «La marge nette d’intérêt s’apprécie de 2,5%, à 1,48 milliard dh, bénéficiant de la bonne tenue de l’activité commerciale. La marge sur commissions affiche, pour sa part, une hausse de 3,6%, à 309 millions dh, grâce, notamment, au développement des activités cash management et commerce international», explique le Groupe dans sa communication financière. Et de préciser que «le résultat des opérations de marché progresse de 44,1%, à 205,3 millions dh, grâce à la performance de l’activité de change. Pour ce qui est des filiales de Crédit du Maroc, elles génèrent un PNB global de 128,7 millions dh à fin septembre 2022, en repli de 1,6 % par rapport à fin septembre 2021». Le résultat brut d’exploitation s’est pour sa part apprécié de 5,6% se situant ainsi autour de 874,7 millions dh. Cette progression tient compte de la hausse de 6,3% des charges générales d’exploitation. «Elles intègrent une progression de 7,9% des amortissements conformément au plan d’investissement déployé par Crédit du Maroc dans le cadre de son projet d’entreprise Tajdid 2022», relève-t-on du Crédit du Maroc qui a engagé au titre des neuf premiers mois de l’année un investissement global de 221,9 millions dh. L’essentiel de cet investissement est concentré sur les grands programmes de transformation de la banque. Crédit du Maroc affiche également un résultat net part du groupe en amélioration de 12,1%. Il totalise à fin septembre les 438,3 millions de dirhams bénéficiant ainsi de la dynamique commerciale soutenue et de la maîtrise des risques. En effet, le coût de risque consolidé s’inscrit en repli de 32,1% revenant ainsi à 104,8 millions DH. Il ramène ainsi le taux du coût du risque annualisé à 30 points de base, soit une baisse de 15% comparé à la même période de l’année précédente. Le Groupe affiche par ailleurs une croissance soutenue des crédits. «À fin septembre 2022, Crédit du Maroc poursuit sa dynamique commerciale avec des emplois clientèle qui augmentent de 2,2% sur un an pour s’établir à 47.294 millions DH. Cette progression reflète aussi bien la bonne performance des crédits court terme aux entreprises que celle des crédits aux particuliers», indique le Groupe. Les encours des crédits aux particuliers ont évolué de 2,5%, à 19,68 milliards DH, portés par la hausse de 3,4% des crédits à l’habitat. En revanche, les encours des crédits à la consommation ont marqué un repli de 1,2%, dans un contexte de moindre demande. S’agissant des crédits aux entreprises, leur évolution est portée par les crédits à court terme et les crédits à l’équipement qui augmentent respectivement de 10,6 et de 3,3%. Les encours crédit-bail affichent, de leur côté, une hausse de 0,4%, faisant ainsi preuve de résilience face à une conjoncture économique peu favorable. Crédit du Maroc a vu par ailleurs ses ressources bilan d’accroître de 4,3% pour atteindre les 47,56 milliards DH à fin septembre.